Carnet

5 Décès par semaine chez les - de 15 ans

21/12/2012

Accidents de la vie courante

Un rapport de l'Institut de veille sanitaire (InVs) fait le bilan sur les accidents de la vie quotidienne :

  1. Ils coûtent la vie à environ 230 enfants de moins de 15 ans chaque année.
  2. 5 décès par semaine chez les moins de 15 ans dans des accidents de la vie courante (souvent en raison d'un défaut de surveillance parentale)
  3. Noyades
  4. Chutes,  suffocations...

Le facteur de risque majeur : Défaut de surveillance

Les causes de ces accidents sont généralement connues, les circonstances dans lesquelles ils surviennent sont généralement plus floues, ce qui a conduit l’enquête de l'InVs réalisée sur 76 décès d'enfants (survenus en 2009)
Les médecins interrogés mentionne le défaut de surveillance dans la grande majorité des décès d'enfants :

  1. De moins d'un an (6 fois sur 8)
  2. Dans 57% des décès d'enfants de 1 à 4 ans,  (tranche d'âge dans laquelle surviennent le plus grand nombre de décès)
  • Qu'agisse de produits toxiques domestiques
  • Produits toxiques ou dangereux 
  • D'outils de bricolage ou de jardinage
  • De produits dont l'ingestion peut être dangereuses

L'InVs relève que les accidents peuvent également être provoqués par le mauvais fonctionnement des systèmes de protection des piscines  (ou l'absence de garde-corps aux fenêtres pour éviter les chutes).

Jeux dangereux (clairement identifiés par les médecins).

Les associations qui luttent contre les jeux dangereux (qui incluent le jeu du foulard) évaluent pour leur part les décès dus aux jeux d'évanouissement à 2 par mois.
Les garçons plus touchés:

  1. Les facteurs de risques changent également en fonction de l'âge et du sexe
  2. Les accidents se produisent essentiellement à la maison pour les plus jeunes
  3. Lors pratiques sportives ou de loisirs chez les plus âgés.
  4. Les victimes sont le plus souvent des garçons que des filles (tous âges confondus, une tendance qui augmente avec l'âge).


source : afp

Le visage du défunt pour 2100 €
Une urne en forme du visage du défunt et ses cendres ! Une  société américaine Cremation Solutions...
La crise et les obsèques
Sous la pression de la crise, le funéraire passe au low cost La loi n’est pas parvenue, en presque...
Modifier la législation sur la transmission du caveau funéraire
Le droit funéraire en France montre ses limites face à l’évolution de la société. Le Défenseur des...
Une majorité des Français préfèrent être incinérés qu'enterrés
Une large majorité de Français préfèrent désormais après leur mort : Etre incinérés (60%) Etre e...