Carnet

A mon père

02/12/2011

Tu nous as quittés

Tu avais 33 ans

Du haut de mes 5 ans

J’ai su que je t’aimais Chaque jour venu

 

Je ne cesse de penser à toi

Je t’ai peu connu

Mais mon coeur est en émoi

Nous étions tes PRINCESSES

Comme tu disais

 

Tu nous aimais, nous chérissais

Le destin a choisi que tu nous laisses

Ma peine profonde, depuis ces années

Ne cesse de durer

Tu as laissé un vide immense par ton absence

Que je comble dans mon silence

 


Tes filles, tes chéries

T’aiment à l’infini

Depuis que tu es parti

Nous avons tracé notre vie

 

Le père que tu aurais été

Aurait fait de toi un grand-père comblé

Fier de tes petits-fils

Comme tu l’as été de tes filles

 


Tes princesses que tu as laissé

A 5 ans et 7 ans

Voulaient te montrer

A quel point tu leur manquais



Cette blessure si obscure,

Me rappelle pas à pas

Que le plus dur est d’avoir un papa

A qui on ne peut pas dire JE T’AIME



Alors voilà

Ce poème dédié à mon père

Pour lui transmettre mon amour

Et penser à lui pour toujours.

Trop tôt arraché à la vie.

Source : poeme-amour.fr

Lien : http://www.poeme-amour.fr/poeme-131-A_Mon_Pere.html

La mort n'est rien

La mort n'est rien, je suis seulement passé, dans la pièce à côté.   Je suis moi. Vous êtes vous....

Ce que c'est la mort

  Ne dites pas : mourir ; dites : naître. Croyez. On voit ce que je vois et ce que vous voyez ; O...

Hommage d'une jeune fille à sa défunte mère

Maman,   Combien de fois j'ai prononcé ce mot pour te parler sans penser à sa vraie valeur ? Main...

L’aiguillon de la mort

Les funérailles me rappelaient toujours des effets dévastateurs de la mort sur nous.  J’imagine qu’a...