Carnet

Augmentation des prix de 10% de l’alcool = baisse de 30% du taux de décès

MEDECINE SANTE

18-02-2013
Une hausse du prix de l’alcool réduit la consommation excessive selon une étude Canadienne :
  1. Une baisse de 30% des décès liés à l'alcool, serait la conséquence d’une augmentation des prix d’au moins 10%...
  2. Le  taux de décès causés par l'alcool en Colombie-Britannique aura chuté plus que prévu avec cette augmentation du prix de l’alcool
  3. En revanche, le même taux de décès augmente avec l’ouverture de nouveaux points de vente (Entre 2002 et 2009).
Les chercheurs ont donc dû tenir compte aussi dans leur analyse des taux de mortalité dû à l’augmentation des points de vente :
  • L'augmentation des prix est associée à une réduction immédiate, substantiel et significative des décès attribuables à la consommation aigüe (ou chronique).
  • L’augmentation de 10% du prix est associée à une réduction de 32% des décès
  • L’augmentation des prix perdure un an plus tard
  • 2 et 3 ans après, la réduction du taux des décès attribuables à la consommation est toujours significative
  • Une augmentation de 10% du nombre de points de vente d’alcool est elle-même associée à une augmentation du taux de décès.
La baisse globale de mortalité s’avère plus importante que prévu et sans commune mesure avec la hausse des prix :
Une augmentation de prix de 1% = une baisse de mortalité de plus de 3%. (cette relation doit également prendre en compte des effets de seuil).
Conclusion : une hausse du prix de l’alcool réduit la consommation excessive.
La preuve scientifique démontre (en dépit de l'opinion populaire) que :« Même les plus gros buveurs vont réduire leur consommation en cas de hausse des prix », selon le Dr Tim Stockwell auteur de l'étude.

Source : santelog.com

Thematiques

← Article précédent
Article suivant →