Carnet

Avis de décès: conseils, rédaction, publication et insolites

21/02/2019

Après la mort d’un être cher ou d’un proche, l’homme se livre aux émotions. Des larmes, des crises d’angoisse et une pensée émanent de cette séparation. Parti pour un voyage sans retour, englouti par la mort, le défunt fait susciter à la famille un manque. Ainsi la famille laisse un message à la communauté, une note consacrée au défunt qui n’est autre que l’avis de décès. Parents et amis se mobilisent pour rendre un ultime hommage permettant par la suite aux autres à leur présenter leurs condoléances.

Longtemps confié aux agences de pompes funèbres, l’avis de décès, ce document écrit suite à la mort d’une personne, publié par un journal informant sur le déroulement des obsèques, de l'inhumation ou de la crémation, c’est-à-dire le lieu, la date de décès, les funérailles et tenant lieu d'ailleurs de faire-part et de remerciement en fonction de la notoriété du défunt et de la place que ce dernier tenait dans le cœur de leur famille est devenu une nécessité. Sachons qu’actuellement certaines familles préfèrent rédiger elles-mêmes l’avis de décès et s’occuper de sa publication via un service en ligne ou directement au journal. 

Organiser les funérailles d’un proche n’est pas du tout une chose facile, comme il est nécessaire d’informer toutes les personnes que le défunt connaissait, le choix du journal est primordial. Avec l’évolution de l’informatique, l’internet nous offre cette possibilité de lancer nous-mêmes un avis de décès depuis chez nous, nous permettant par là même occasion de choisir le journal par rapport à nos moyens lucratifs et nos inclinations (une presse régionale ou nationale), sans être  pour autant obliger à aller chez un quelconque journal. Des hommes doués d’une intelligence particulière ont mis cela en notre disponibilité. Cette possibilité d’ordonner une nécrologie depuis notre ordinateur. Bien évidemment, ce service est payant. Mais l’avantage c’est qu’il nous donne l’impression aussi d’un côté de personnellement immortaliser et de partager des souvenirs avec le défunt.

Avec la modernité,  nous pouvons aussi créer un album de vie, un espace souvenir et d’insérer une nécrologie sur internet. Certain service va encore plus loin, en offrant un avis de décès vidéo. L’Homme en tant qu’être perfectionniste ne cesse de défier l’ordre déjà établi par ses prédécesseurs. Ainsi une nécrologie tout en restant un document d’information d’obsèques a une tendance à devenir un œuvre d’art.

Des conseils pour rédiger un avis de décès

Un décès qui survient dans une famille est toujours un événement difficile à surmonter et à gérer. Pour surmonter ce moment difficile, le soutien de la famille, des connaissances peuvent être d'un grand réconfort. Ainsi, pour informer la famille ou les amis, l'avis de décès est un outil indispensable. Dans cet avis, on indiquera également les informations sur l'enterrement ... Pour rédiger un avis de décès, la précision est de rigueur, renseigner si possible les informations sur la cérémonie afin que les personnes qui ont connu le défunt puissent s'y rendre, si cela est souhaité par la famille. Il arrive souvent que la famille ou les personnes annonçant la disparition axent l’avis sur leur propre sentiment ; par exemple : « C’est avec une profonde douleur et un énorme chagrin que nous disons au revoir à notre bien-aimé… ». Au lieu de mettre une aussi longue phrase, gagnez plutôt de la place pour faire la nécrologie sur le défunt en renseignant quelques informations de son vivant (son CV, ses médailles, ses distinctions, sa filiation ou même son surnom ». 

Les règles à suivre pour la rédaction d'un avis de décès

Le faire-part de décès est généralement établi conjointement par l’époux ou le compagnon, les enfants, les parents ... Toutefois, si la famille proche n'est pas présente, les amis et autres confidents du défunt peuvent s'en charger. Un décès est toujours annoncé sur un ton plus ou moins solennel. Pourtant dans certains cas, on peut choisir de mettre en avant l'aspect poétique de l'annonce, notamment si la personnalité du défunt s'y prête. Ce style, plus ou moins familier, est souvent une façon pour la famille de surmonter la mort plus facilement. On évitera le style télégraphique et les mots tronqués en usage dans les messages courts des mobiles. Quel que soit le ton utilisé, on prendra soin d'utiliser un vocabulaire adapté et l'orthographe des mots sera aussi particulièrement surveillée. Quant à la mise en page, elle sera soignée afin de respecter les normes de lisibilité. Par exemple, les noms de famille seront écrits en lettres capitales. Pour la parution dans la rubrique carnet des journaux, les avis passent en relecture et en mise en page respectant leur charte. 

Les mentions obligatoires d'un avis de décès

Un avis de décès comprend généralement 3 parties dont la présentation des personnes qui annoncent le décès, l'annonce proprement dite du décès et les informations portant sur la cérémonie. Un faire-part de décès commence généralement par la présentation des personnes qui annoncent le décès. L'ordre de présentation dépend ici de la situation de famille du défunt. On aura le nom du conjoint survivant, des enfants, des gendres, des belles-filles, des petits-enfants, des parents et des frères et sœurs. Si le défunt est célibataire, on mettra en premier lieu les noms des parents suivis des frères et sœurs.

Après la partie présentation, il y a l'annonce du décès en utilisant des formules comme ont la douleur de vous informer du décès de, ont la grande tristesse de vous annoncer le décès de ... Viennent ensuite les informations sur le défunt : -*le prénom, le nom en majuscules, -*la date et le lieu du décès, -*les fonctions professionnelles du défunt, -*les titres de noblesse ou autres décorations ... Les informations portant sur le déroulement des obsèques suivent : -*la date et le lieu de la célébration de la messe, -*l'heure de la levée du corps, l'inhumation ou la crémation ... Enfin, on terminera l'avis par les formules d'usage comme ni fleurs ni couronnes, cet avis tient lieu de faire-part…

Une précision sur la circonstance du décès

Certaines personnes souhaitent mettre en exergue la façon dont le défunt est décédé : « Après une lutte courageuse… ». Honorer le combat de la personne décédée avec leur maladie en décrivant avec précision et sensibilité la façon dont elle a décrit cette période de sa vie est recommandé. Remercier dans l’avis de décès les personnes ou l’établissement qui l’ont assisté dans les derniers stades de sa vie et en faire de même à l’enterrement. Un autre conseil est également d’annoncer le décès en décrivant le défunt à la troisième personne, tout en évitant de dire « maman » ou « papa ». Pour les dons, il est recommandé de formuler la phrase comme suit: "La famille est reconnaissante de dons commémoratifs..." 

Les derniers souhaits d’une personne avant sa disparition ne sont pas toujours réalisables; par exemple s’il avait l’intention de se suicider et souhaitait le mettre dans l’avis nécrologique. En effet, les journaux doivent se conformer à une charte rédactionnelle spécifique ne permettant pas, par exemple, de mentionner une personne physique ou une entité comme étant responsable de la mort de quelqu’un. Ils proposent plutôt une reformulation de la phrase en supprimant les éléments ne respectant pas leur charte. 

La publication de l'avis de décès

Les journaux locaux sont les médias les plus proches pour la publication de l'avis de décès dans la rubrique nécrologie. Il faut, évidemment, prévoir des frais dans la mesure où le tarif se calcule suivant l'espace occupé sur la page et/ou au nombre de mots. Il est aujourd'hui possible d'inclure une photo du défunt. On peut, également, avoir recours aux radios de proximité pour une diffusion rapide de l'information. Avec les pratiques initiées sur Internet, on peut recourir au courriel groupé, notamment pour les personnes géographiquement éloignées tout comme on peut publier l'avis sur des sites spécialisés.

La consultation de la charte éditoriale d’un journal facilite la rédaction de l’annonce. En feuilletant les journaux, on a la possibilité de tomber sur des exemples d’avis de décès publiés. Plus pratique encore, faire une recherche sur internet et accéder sur des sites de publication d’avis nécrologiques pour y découvrir une nouvelle façon de rédiger l’annonce. La rédaction d’un avis de décès reflète le plus souvent le sentiment des personnes endeuillées souhaitant honorer la mémoire du défunt. Le principal rôle de la publication d'un avis de décès est d'informer toutes les personnes qui ont connu le défunt de son vivant. Cependant, il arrive que la famille publie un avis post-obsèques. Dans ce cas-là, il n'y a pas les informations sur le déroulement de la cérémonie. 

Un opérateur téléphonique relance un homme décédé

L'opérateur de téléphonie Free aurait agi en toute connaissance de cause. Free mobile a envoyé un courrier de relance à un client décédé. Selon Ouest France, un habitant de la région de Lannion (Côtes-d’Armor) était décédé depuis 2 mois ! Pourtant le mois du décès du client, un avis de décès avait pourtant été adressé afin que la banque puisse bloquer les prélèvements à venir. Free a tout de même envoyé une lettre de relance au défunt en étant au courant puisque la banque a dans un premier temps répondu :

L'auteur de la lettre menace même de bloquer l’accès Internet et engager des poursuites pour recouvrer les sommes dues. Saisie par l’absurdité de la menace, la compagne du défunt n’en revient pas : «Je pensais qu’ils allaient réaliser leur erreur et rectifier le tir, et ce n’est pas facile de les appeler…» La procédure lancée par Free n'en reste pas là, malheureusement. Les mois passent et le montant réclamé à cette famille augmente ! Une société de recouvrement agissant pour l’opérateur, sans aucune délicatesse, menace cette fois l’abonné décédé de procédure au tribunal. La famille attend toujours aujourd'hui des excuses de Free. 

Tu vas recevoir un coup de fil mortel!

La rumeur s'est rapidement propagée dans le pays sur des appels téléphoniques mortels. Le gouvernement Camerounais devant l’ampleur du phénomène a dû rassurer les usagers. Le ministre a rédigé un communiqué de presse pour rassurer. Une rumeur persistante mettrait en garde les utilisateurs du téléphone par rapport à la réception d'appels téléphoniques émis à partir d'un mystérieux numéro de téléphone commençant par +229 (indicatif téléphonique du Bénin). Selon le communiqué du Ministre des Postes, les appels, entraîneraient le décès de ceux qui les reçoivent. Face à cette rumeur aussi invraisemblable qu'infondée et toujours selon le Ministre Biyiti bi Essam qui tient à rassurer les usagers du téléphone : « Techniquement et objectivement, le coup de fil mortel, ça n'existe pas ! ».

Par conséquent les usagers du téléphone sont invités à rester sereins et confiants dans leurs communications (y compris celles venant de la République du Bénin). Certains Camerounais alertaient déja leurs proches pour leur demander de ne pas décrocher les appels dont les numéros commencent par +229, expliquant que cet acte provoquerait la mort immédiate de celui qui le reçoit … 

L'incroyable fausse mort

Manti Te'o, joueur de football américain avait une petite amie mais… Malgré le décès, en septembre 2012 de sa grand-mère et de sa petite amie, morte d'une leucémie, Manti Te'o a été élu joueur défensif universitaire le plus titré de l'histoire du football américain. 

Sa grand-mère est bien décédée mais sa compagne : Lennay Keku n’a jamais existé… Le site sportif Deadspin a donc vérifié les photos et le compte Twitter de la soupirante et démontre que c’était un énorme hoax (canular). Sans jamais douter une seconde de sa crédibilité, les médias ont pourtant allègrement repris l’histoire racontée par Manti Te'o :

· Le joueur aurait rencontré sa douce sur le campus de Stanford
· Il passait la nuit au téléphone avec elle jusqu'à sa tragique disparition survenue après son cancer, lui-même découvert à la suite d'un accident de voiture.
· Pour lutter contre la leucémie, un fond de charité a même récolté des dons.
· Illustré par une photo de la «feu» Lennay, CBS News a même consacré un reportage sur l'histoire du célèbre Footballeur.

1. Il n’existe aucun avis de décès de : Lennay Keku
2. Aucune preuve de son passage à l'université de Stanford
3. Les photos de la jeune fille sont celles d'une autre personne (toujours en vie).

Le joueur a réagi : « Je réalise que j’ai été victime de canulars stupides et de mensonges extrêmement douloureux et humiliants. Je suis extrêmement embarrassé d’en parler, j’ai développé une relation affective avec une femme que j’ai rencontrée sur Internet. J'ai maintenu ce que je croyais être une relation authentique en communiquant fréquemment en ligne et par téléphone, j’en suis venu à m’attacher sincèrement à elle ». 

Il est plus plausible que Manti Te'o ait lui-même inventé l’histoire ! (Selon le site deadspin) avec l’aide de complices et de faux comptes Twitter… La mort est parfois compliquée… 

Pour échapper à la justice, il publie son avis de décès !

Un moyen d’échapper à la justice pour cet un homme de d’environ 50 ans, il a publié dans la presse un faux avis d'obsèques pour se faire passer pour mort (comme le révèle son propre frère). D'après l'article d'Atlantico.fr, le suspect à l'imagination débordante avait auparavant invoqué des problèmes médicaux. Il avait également donné de fausses adresses à Caen et Poitiers pour ne pas être retrouvé… L'accusé, qui devait se présenter à une expertise psychologique devant un juge d'instruction, reste introuvable. Décrit comme un homme à femmes violent, l'avocate de la partie civile  a expliqué lors du procès aux assises de l'Orne, auquel le quinquagénaire ne s'est bien évidemment pas rendu :

1. « Qu’il ne veut pas être jugé »
2. « Qu'il n'a jamais respecté son contrôle judiciaire. Il donne des certificats médicaux pour ne pas pointer à la gendarmerie, mais il part en vacances au Cameroun ».

 

Moscovici et l’avis de décès

Impossible de ne pas être interpellé par cet avis :

· « Pierre Moscovici  - Ministre des Finances, Ramon Fernandez - Directeur général du Trésor Public, ont le bonheur de vous faire part du décès du Crédit immobilier de France, survenu à l’âge de 104 ans »…

L’Est Républicain nous rapporte que cet ironique avis de décès dans les rues de Dinan est une campagne menée par les employés du C.I.F afin de médiatiser leur situation. Selon les salariés, il s’agit de la chronique de leur mort annoncée. Il serait devenu impossible au Crédit immobilier de France d’aller chercher les liquidés nécessaires à son activité.  En égratignant ainsi au passage le ministre de l’économie, les salariés estiment que l’État les a laissés tomber et de le faire savoir à leur manière avec distribution de cercueils en carton à l’appui… Afin de rendre la garantie définitive d’ici à cet automne, le détail du plan de résolution de la banque devra avoir été notifié à la commission européenne. Bruxelles avait donné à la France son feu vert provisoire à l’octroi d’une garantie publique (18 milliards d’€ au CIF,) mais à condition que les autorités présentent le plan dans les 6 mois ! 

L’avis de décès demeure néanmoins toujours bien visible à Dinan… et les avis de remerciements viendront peut-être plus tard…

Des avis de décès qui font réagir les réseaux sociaux !

Le Parc Astérix a expédié des avis de décès pour la promotion de « Peur sur le Parc » (fin octobre à l’occasion d’Halloween, les destinataires doivent-ils en rire ?

Faire rire avec la mort n’est pas facile. Au tour du Parc Asterix de s’essayer à l’humour noir en envoyant des invitations/avis de décès à des blogueurs influents, invitation pour tester le produit avec pour titre :« Peur sur le Parc : un lieu hanté pour mourir de rire en famille ».

Un courrier qui ne semble pas trop amuser les personnes ciblées.

1. « Mauvais goût »
2. « ils ont pété un câble »

D’autres rétablissent l’équilibre et pensent qu’il en faut peu pour choquer, toujours est-il que la démarche provoque le « buzz » et les réactions dans les réseaux sociaux.

L’idée est amusante et originale mais la réalisation est décalée par rapport à l’imagerie du Parc Asterix. Le coté avis de décès de presse régionale ne passe pas. Un beau carton à l’ambiance Tim Burton, illustrations et rédaction plus adéquation avec le thème de l’attraction serait plus « fun », intégrer un coté cartoon pour dédramatiser l’idée et assurer un capital sympathie. Le rédacteur du site golem évoque la  promotion du film ParaNorman où il avait reçu une tombe à déterrer, glauque ? pas ici, selon lui, grâce au coté cartoon en relation direct avec le film d’animation. Pour le film Dark Shadows (Tim Burton). Il y a eu aussi ce courrier remis en mains propres par un immense serviteur funeste (2m de haut) au visage cadavérique, tout de noir vêtu, tenant dans sa main droite gantée un plateau en argent avec une cloche imposante (avec le carton dessous bien entendu). 

L'avis de décès d'un homme par son fils

Ecrit de manière originale et émouvante, cet avis fait le tour du monde, on dit qu'il est devenu viral...

· « Freddie aimait la cuisine frite du sud arrosée de sirop de canne, pêcher dans le lac Santee Cooper, les gâteaux de Lilltle Debbie, les belles femmes. Et pas nécessairement dans cet ordre».

L’avis de décès de William McCullough par son fils Mark, paru dans le quotidien US Savannah Morning News, connaît une destinée extraordinaire. L'homme vivait à Bloomingdale, près de Savannah, dans le sud-est des Etats-Unis. Depuis le début de la semaine, cet avis de décès a totalisé plus de 150.000 vues en 2 jours et fait l’objet de plusieurs articles. Une nécrologie originale pour ce type de texte formaté, où sont souvent énumérés :

1. des noms d’écoles
2. des diplômes
3. la lutte contre la maladie.

Tout ce que ne voulait pas son fils Mark : « Je voulais écrire un avis de décès qui lui ressemble », explique-t-il. L’aîné de cette fratrie de six enfants laisse volontairement de côté l’âge de son père, s’il était malade ou non. Et préfère écrire:

· « Fred détestait les légumes et les hypocrites. Pas nécessairement dans cet ordre. Il était bon pour faire pousser des arbres fruitiers, faire griller du poulet et du porc, (…) tirer avec son Colt 45 sur des bouteilles de Coca. Il adorait les femmes. (…) Freddie a été tué quand il s’est rué dans un orphelinat en flammes pour sauver un groupe d’adorables orphelins. Ou peut-être pas. Nous savons tous combien il aimait raconter des histoires. »

Lourdes : Un avis de décès qui n’a pas manqué de faire sourire les lecteurs

Georges Maron s’en est allé en fin d’année 2013 avec un trait d’humour qu’il a tenu à marquer dans son faire-part de décès dans le carnet de La Dépêche et de La Nouvelle République des Pyrénées.  Drôle pour certains ou peut-être pas pour d’autres, il n’a pas raté sa sortie selon l’une de ses filles. C’est dans une maison de retraite de Lourdes, dans les Hautes-Pyrénées, que Maron a succombé à des suites de cancer et infarctus

Un avis nécrologique insolite

 

LOURDES

TARBES

A la suite de son inévitable décès

Georges MARON

a le regret de vous annoncer sa mort. Il s’excuse de cette interruption momentanée de sa vie. Elle reprendra son cours normal par le souvenir que vous aurez de lui.

Les obsèques auront lieu malgré lui mais avec lui tout de même, le jeudi 2 janvier à 14 h 30, en l'église de Lourdes.

Un dernier hommage peut lui être rendu au funérarium Voldoire, 29 boulevard du Lapacca à Lourdes.

De la part de Mme Marie-Louise MARON, son épouse ; ses filles, M. et Mme Geneviève et Willy COUME, Mme Marie-Hélène PASTY et son compagnon Yves JULIEN ; sa petite-fille, M. et Mme Sandra et Johan GUIHENEUF, les familles LARROUY, PIQUER et MARON.

Ni fleurs, ni couronnes.

A la famille, à tous ses amis, ADIEU

Cet avis tient lieu de faire-part et de remerciements.

 

Le plaisantin continue sa lancée en laissant une seconde lettre à ses filles qu’elles ne doivent ouvrir qu’au décès de leur mère Marie-Louise qui vivait avec lui dans la maison de retraite.

André Ruellan : De l’humour noir même dans son avis de décès

L’écrivain de science-fiction André Ruellan, plus connu sous le pseudo de Kurt Steiner, continue de surprendre les lecteurs par son humour noir qui transparaît même jusque dans son avis de décès paru dans le journal Le Monde. En 1963, Ruellan remporte le prix de l’Humour noir grâce à l’ouvrage le Manuel du savoir-mourir dont il est l’auteur. Un avis nécrologique commençant par une citation tirée du livre.

Une touche d'humour dans l'avis de décès 

                                                                                                                                          « Après l’inspiration, le poète expire. »

 

Appliquant avec tout le sérieux qu’il convient les usages du savoir-mourir et qu’ « Apprendre à mourir exige du temps », 

 

André RUELLAN,
alias Kurt STEINER,

 

est décédé le jeudi 10 novembre 2016, à Paris, à l’âge de quatre-vingt-quatorze ans.

 

Il s’est éteint d’un souffle, sans bâcler son agonie, ni râle déplacé, conformément à la bienséance.

Ses amis et proches apprécient l’élégance du geste.

Son neveu se tient à la disposition de ceux qui souhaitent se joindre à ce dernier rendez-vous : j.forest@artenum.com 

 

Sources : Izackia / Obituaryguide.com / Le parisien / AFP / deadspin.com / atlantico.fr / golem13.fr

 

Mourir, c’est tout un art

L’art de bien mourir Comment devenir une star immortelle ? En réussissant sa mort. Nous pouvons dre...

Funérailles : cultures, traditions et tendances

A chaque vie, une valeur. Et l'enterrement est une forme de célébration de la vie. Les services funé...

Travail, stress et décès prématuré

Manque de contrôle du stress au travail Une étude de l'École Kelley Indiana University of Business...

Dons d’organes : Parlons-en !

En France, le don d'organes est placé sous le régime du consentement présumé. Cela signifie que les...