Carnet

Boire beaucoup trop d’eau peut être fatal

PRATIQUE

22-07-2016

De nouvelles directives sur la consommation d'eau mettent en garde la quantité d’eau à boire, l’excès pouvant entraîner la mort.

Boire suffisamment d'eau est essentiel pour le corps humain de fonctionner, mais en boire excessivement peut être tout aussi dangereux que d’en boire insuffisamment. Un panel de 17 experts du monde entier a collaboré pour écrire des lignes directrices, accompagnées d'avertissements, décrivant la meilleure façon de boire de l'eau sans passer par-dessus bord, publiées dans le Journal clinique de médecine du sport et annoncées lors de la conférence de l’International Exercise-Associated Hyponatremia Consensus Development.

«Notre objectif principal était de ré-éduquer le public sur les dangers de la consommation d’eau au-delà de la soif pendant des exercices physiques », a déclaré l'auteur principal de la ligne directrice Dr. Tamara Hew-Butler, professeur de sciences de l'exercice à l'Université d'Oakland, dans un communiqué, ajoutant que chaque issue fatale provoquée par l’hyponatrémie pendant un exercice est non seulement tragique mais également évitable.

Les athlètes sont particulièrement exposés au risque. Selon les experts, 14 décès de coureurs de marathon, joueurs de football et d'autres athlètes ont déjà été attribués à la consommation excessive d'eau ou de boissons pour sportifs lors d'une activité physique. La condition est connue comme étant l'exercice associé à une hyponatrémie (EAH), dans laquelle les reins sont submergés par la trop grande quantité de liquide. Le sodium naturel produit par le corps ne peut pas suivre la quantité d'eau, ce qui conduit à un gonflement dans les cellules et dans les cas graves, provoque la mort. Le groupe d'experts recommande la prévention de l’hyponatrémie en étant en harmonie avec son corps et de boire quand on a soif ni plus, ni moins.

«La gestion du mécanisme de la soif naturelle pour la consommation d’eau est une stratégie qui devrait limiter l’hyponatrémie et fournir suffisamment de liquide pour prévenir la déshydratation excessive», selon les lignes directrices publiées dans le Journal clinique de médecine du sport. Il est important de surveiller les signes et symptômes de l’EAH, à savoir des étourdissements, des vertiges, des nausées, des poches, et le gain de poids au cours d'une activité physique. Dans les cas graves, des vomissements, des maux de tête, confusion, agitation, délire, convulsions, et comas peuvent se produire, qui peut mettre la vie en danger. L’EAH est particulièrement connu pour toucher les gens qui font des efforts physiquement difficiles comme les marathons, triathlons, exercices militaires, la randonnée, le football, la gymnastique pendant un bizutage, et même le yoga.

L'eau est un produit chimique clé du corps, raison pour laquelle il est recommandé qu’elle reste dans une fourchette saine, afin d'équilibrer le corps. Le corps humain perd de l'eau tous les jours par la respiration, la transpiration, la miction … d’après la Clinique Mayo. Afin de reconstituer le corps avec suffisamment d'eau, sans surcharger les cellules, l'Institut de médecine a déterminé la quantité idéale qui est d'environ 16 tasses de 3,7 litres pour les hommes et 11 tasses de 2,7 litres pour les femmes. Pour les sportifs ou toute personne sur le point de se livrer à une activité physique qui fera transpirer, boire 1,5 à 2,5 tasses d'eau supplémentaires pour compenser la perte de liquide. Le sodium sortant par la sueur au moment de la transpiration, une boisson pour sportifs qui contient du sodium va aider à remplacer et à équilibrer la consommation d'eau accrue, tout en réduisant les chances de développer une hyponatrémie.

Source: www.medicaldaily.com

Thematiques

← Article précédent
Article suivant →