Carnet

Cancer: Prolongement de la durée de vie pour ceux qui choisissent la fin de vie à domicile

MEDECINE SANTE

05-04-2016

Les patients atteints de cancer en phase terminale qui choisissent de mourir à la maison ont tendance à vivre plus longtemps que ceux optant le choix des hôpitaux.

Une vaste étude du Japon a révélé que les patients atteints de cancer, choisissant de rendre leur dernier souffle à la maison, vivent plus longtemps que ceux qui décident de mourir dans des hôpitaux. Publiés en ligne dans « cancer », une revue scientifique de l'American Cancer Society, les résultats révèlent que les oncologues ne devraient pas hésiter à suggérer les patients à recevoir les soins palliatifs à domicile où le traitement médical peut être fourni.

La plupart des gens préféreraient être soignés à la maison s’ils étaient en train de mourir, cependant, il est difficile pour eux de savoir si les soins reçus à domicile donneraient les mêmes résultats satisfaisants que ceux dispensés à l'hôpital. Le docteur Jun Hamano, MD, de l'Université de Tsukuba au Japon, et ses collègues ont étudié de façon prospective 2069 patients dont 1582 recevant des soins palliatifs en milieu hospitalier et 487 à domicile. Les chercheurs ont constaté que la survie des patients qui décèdent à la maison était significativement plus longue que celle des patients morts dans les hôpitaux, même après l’ajustement des caractéristiques démographiques et cliniques des patients, ainsi que d'autres facteurs.

Le patient atteint de cancer et sa famille ont tendance à craindre que la qualité des soins médicaux dispensés à la maison soit inférieure à celle donnée dans un hôpital et que la survie pourrait être raccourcie. Mais la conclusion résultant de l’étude montre que le choix de mourir à la maison n'a effectivement aucune une influence négative sur la survie des patients atteints de cancer, et peut plutôt avoir une influence positive. « L’étude suggère ainsi que le patient et sa famille peuvent choisir le lieu où le patient rendra son dernier souffle en fonction de leur préférence et les valeurs », a déclaré le Dr Hamano. «Les patients, les familles et les cliniciens devraient être rassurés que les soins palliatifs à domicile ne raccourcissent pas la vie du patient, qui peut même atteindre une survie plus longue. », a-t-il ajouté.

Source: www.sciencedaily.com

Thematiques

← Article précédent
Article suivant →