Carnet

Coïmetrophia : la peur des cimetières

PSYCHOLOGIE DE LA MORT

17-06-2014

La peur des cimetières est connue sous le nom de Coïmetrophobia. Les personnes atteintes de cette phobie évitent ces endroits, généralement parce qu’ils rappellent la fin de l'existence humaine.



Les raisons de cette phobie


La peur des cimetières est liée à la peur de la mort, peut-être la plus grande phobie de tous. Quand les personnes atteintes de Coïmetrophobia voient les pierres tombales des cimetières, elles éprouvent la sensation de perte, en se souvenant par exemple des êtres chers qui sont décédés, ou tout simplement se rappellent qu'elles doivent elles aussi mourir un jour. Aller aux funérailles devient presque impossible. Ce désir d'éviter les cimetières peut provoquer une certaine tension dans les relations familiales. Il peut être considéré, à tort, que la personne ne se soucie pas de ses proches, mais ce n'est pas nécessairement le cas.

Par peur, les personnes atteintes de Coïmetrophobia préfèrent être incinérées qu’enterrées. Les craintes sur la décomposition, et même d'être enterrés vivants peuvent devenir des obsessions. Parfois, ces craintes peuvent devenir hors de contrôle. Les attaques de panique et d'autres symptômes physiques peuvent apparaître, ce qui entraînera à de sombres pensées et des émotions difficiles.

Comment y faire face ?


Le traitement de psychothérapie et de panique peut être le meilleur point de départ pour faire face à cette phobie et ses effets secondaires. Il y a également d’autres traitements apaisants tels que l'hypnotisme, le yoga ou encore la méditation.  En effet, si une personne souffre de crise de panique liée à Coïmetrophobia, elle peut avoir des maux de tête et souffrir de vertige, qui est un sentiment de malheur autour des cimetières et des pierres tombales. Cette phobie provient de la peur de la mort, elle peut devenir obsédée par sa propre vie.



Source : www.fearofstuff.com

Thematiques

← Article précédent
Article suivant →