Carnet

Comment la crucifixion tue-t-elle réellement les gens?

06/11/2018

Punition considérée comme étant des plus macabres jamais connues, la crucifixion reste une idée familière d’une punition d’un passé lointain. La seule idée de penser aux conséquences physiques ne nous effleure même pas l'esprit. La crucifixion a cessé d'être pratiquée bien avant qu'on ait le temps de se soucier de la façon dont elle tue les gens. Une bonne nouvelle pour tout le monde mais qui ne laissait pas les scientifiques s'endormir sur ses lauriers. 

La méthode de la crucifixion

Actuellement, nous avons une idée assez limitée de ce qu’est la crucifixion. Pour comprendre la façon dont les gens ont péri de cette pratique régulière de l’ancien temps, il nous faut examiner ses différentes méthodes. La réalité est encore plus difficile à digérer car ce que nous voyons sur les crucifix religieux ne sont pas les seules punitions infligées aux personnes qui devaient y passer. Les archives historiques permettent de savoir que les gens n’étaient pas seulement cloués sur la croix mais étaient crucifiés avec leurs mains jointes ou à l’envers.

Une agonie atroce

La réalité est loin de ce que l’on imagine aujourd’hui. La plupart des personnes crucifiées n’avaient plus d’ongles sur les mains, car ils leur ont été arrachés de force. Tout le poids de la personne crucifiée reposait sur ses poignets. La plupart des crucifiés avaient les pieds cloués dans le bois, leurs genoux pouvaient se plier à 45 degrés. Les bras suspendus pendant une période indéterminée est vraiment douloureux, notamment après que les muscles aient cédé. Les épaules commencent à se séparer des bras qui généralement peuvent s’allonger de quelques centimètres supplémentaires. 

Des conclusions différentes sur la crucifixion

Les conclusions des médecins sont différentes les uns des autres, mais discutables. D’après certains médecins, la crucifixion à elle seule n’était pas suffisante pour aboutir à une issue fatale. On parlerait d’une trop longue exposition à la soif après plusieurs jours suspendus sur la croix. D’autres estiment que les personnes crucifiées sont tourmentées et décèdent par abondant volontaire de la vie. On parlerait non seulement des caillots de sang au cœur à cause des plaies sur le corps, mais également de suffocation. La cause du décès serait un choc hypovolémique (le cœur ne fonctionnant plus quand le corps perd beaucoup trop de sang et de liquide), a indiqué un expert en médecine légale, Frederick Zugibe, qui s’est vu attaché volontairement sur une croix pour voir ce qui se passe réellement pendant une crucifixion. Cette dernière ne se passait pas toujours sur une croix mais une personne peut être crucifiée avec les mains sur la tête.

Source: io9.gizmodo.com

Observer une minute de silence, son origine
Historique D'où vient la minute de silence? Bien que la pratique soit considérée comme étant sécula...
Fans de Wembley : Hommage aux victimes des attentats du 13 novembre à Paris
Prévue pour clore amicalement l’année, la rencontre entre l'Angleterre et la France à Wembley ce mar...
Amérique : 14è anniversaire des attentats de 2001
Mort de 3000 personnes Dans les souvenirs sombres de New York à Shanksville, en Pennsylvanie, de la...
Historiens allemands : Contestation du nombre de morts de la chute du mur de Berlin
Plusieurs historiens allemands ont rejeté jeudi les conclusions d’un musée indiquant que des centain...