Carnet

Crise cardiaque : risque mortel pour les femmes enceintes

04/10/2018

Les femmes enceintes sont exposées à un risque élevé de crise cardiaque. Le taux de mortalité élevé est stationnaire. Une nouvelle étude publiée dans le Mayo Clinic Proceedings révèle que le risque de crise cardiaque pendant la grossesse, l'accouchement et/ou pendant les soixante jours suivant l'accouchement continue d'augmenter.

Une augmentation importante en deux ans

Les chercheurs de la NYU School of Medicine rapportent dans l’étude publiée en ligne le 18 juillet que ce risque élevé de crise cardiaque chez les femmes enceintes a connu une augmentation de 25% entre 2002 et 2014. Une des raisons possibles de cette augmentation de la mortalité serait la tendance chez de nombreuses femmes à avoir des enfants un peu plus tard étant donné que le risque de crise cardiaque accroît généralement avec l'âge surtout pendant la grossesse.

Toujours selon l’étude, les femmes à risque sont celles qui ont le diabète ou qui sont obèses. Ce sont en effet des facteurs de risque clés de la crise cardiaque. Cette augmentation est également expliquée par le fait que les crises cardiaques sont actuellement plus faciles à détecter qu’auparavant grâce à des techniques plus avancés, à savoir les tests des marqueurs protéiques précoces des lésions cellulaires cardiaques associées. 

Une grossesse peut être stressante…

Le chercheur principal et cardiologue d’intervention, Sripal Bangalore, MD, MHA explique que leur analyse, qualifiée comme la plus importante revue depuis une décennie, montre que le stress est très présent pendant une grossesse notamment pour le cœur et le corps de la femme. Cela engendre différents changements physiologiques qui sont des facteurs de risque pas toujours révélateurs susceptibles de mener à une crise cardiaque. L’étude a été basée sur 49 829 753 naissances enregistrées dans des hôpitaux aux États-Unis. 

Environ 1 061 crises cardiaques se sont produites pendant le travail et l'accouchement, si 922 femmes ont fait objet d’hospitalisation pour un infarctus du myocarde avant la naissance. Au cours de la période post-natale, près de 2 390 crises cardiaques se sont produites. Selon Bangalore, professeur associé au département de médecine de la NYU Langone Health, le taux de mortalité relativement élevé malgré le fait que le nombre d’issues fatales dû à ces crises reste faible.

Source: Prnewswire.com

Canada : Taux élevés de maltraitance, suicide et mortalité infantile
Des informations alarmantes concernant les enfants canadiens ont été publiées dans un rapport établi...
Chirurgie de la cataracte : Diminution de 60% du risque de décès prématuré chez les femmes
Une étude menée par l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA) révèle que les femmes ayant subi...
Cancer du côlon : réduction de la mortalité grâce aux boissons diètes
Une étude menée par des chercheurs du Yale Cancer Center, publiée dans la revue Public Library of Sc...
Meilleur pronostic de l’intelligence artificielle sur les risques de décès liés à une maladie cardiovasculaire que les médecins
L’intelligence artificielle prédit mieux les risques de décès chez les patients atteints d'une malad...