Carnet

Dernier souffle

16/12/2011

Avec ses yeux clairs et ses longs cheveux bruns, Morgane Meire-Brand est une femme séduisante, elle prend soin d’elle et elle  est coquète. Elle montre qu’elle va bien, elle se divertit en se posant pour des photos de mode. Cependant, derrière cette apparence elle cache une énorme douleur.

La douleur  de Morgane Meire-Brand, c’est la mort de son fils Diego. Décéder suite à une méningite foudroyante. Il était âgé de cinq semaines… La veille de la mort de son fils, l’enfant avait de la fièvre. Elle débarque en urgence dans un hôpital vaudois. Le service est surchargé, mais on ne compte qu’un seul interne en pédiatrie, peu expérimenté de surcroît. Personne ne pense à administrer des antibiotiques au bébé. Ainsi le bébé est mort dans le bras de sa mère.

La vie de Morgane a basculé depuis ce jour-là. Difficile de vivre après la mort de son enfant. Surtout dans de telles conditions. Elle se sentait incapable de survivre après cela mais elle a décidé d’avancer grâce à sa fille aînée.

Morgane se battait à la fois pour elle-même et contre l’hôpital. Pour elle, d’accepter la mort de son enfant fut un travail personnel très difficile. Elle voulait que la justice reconnaisse que le décès est dû à une erreur médicale. Ce n’était pas du tout dans un esprit de vengeance mais pour corriger l’erreur de dysfonctionnement du système médicale. Elle fut très soulagée lorsque la justice a conclu à l’homicide par négligence.

 

Mais le chemin vers la reconstruction est long et semé d’embûches. Ni son mariage, ni son emploi n’ont pas résisté au travail de deuil. A 28 ans, la Vaudoise est devenue plus dure, plus intransigeante. La douleur qu’elle ressent pour le décès de son fils ne s’estompe jamais, cependant, elle a appris à vivre avec elle.

 

Auteur : Jean-Daniel Sallin

Source: http://www.tdg.ch/sensa-vie-fils-2011-12-11

Lien : http://foruforever.over-blog.com/categorie-11955451.html

Parole d'espoir
L’espoir, c’est le fait d’attendre avec confiance la réalisation dans l’avenir de quelque chose de f...
La mort n'est rien
La mort n'est rien, je suis seulement passé, dans la pièce à côté.   Je suis moi. Vous êtes vous....
Les expériences de la vie
Peu de temps après la publication de « Vos Données Après Votre Mort », en Octobre, ma grand-mère fut...