Carnet

Décès d’une adolescente : Appel à la révision sur l’étiquetage alimentaire

28/09/2018

Une vive émotion au Royaume-Uni, une adolescente a succombé à des suites d’une réaction allergique pour avoir mangé un sandwich de la chaîne Prêt-à-Manger. L’incident se passe en plein vol de British Airways quand Natasha Ednan-Laperouse, son père et une amie se rendaient en France pour y passer quelques jours de vacances voilà deux ans. 

Aucune indication sur l’emballage

Avant le décollage, Natasha achète un sandwich à l'aéroport londonien d'Heathrow, sans soupçonner un instant que la baguette achetée contenait du sésame dont elle était allergique. Le rapport de l’enquête a été rendu public vendredi. Elle a été victime d’une violente réaction allergique qu’est le choc anaphylactique. Pendant le vol, le père de l’adolescente lui a fait deux injections contre les allergies après qu’elle ne se soit bien sentie. 

Le Dr Sean Cummings est formel, aucune indication aussi bien sur l’emballage que sur le présentoir sur lequel le sandwich était étalé n’était marquée. La succursale Prêt-à-Manger a déjà fait l’objet d’une mise en garde avant cette affaire. Après l’issue fatale, le coroner adresse un courrier au ministre au sujet des étiquettes alimentaires sur les produits en vente. Le père de Natasha insiste sur le fait que cet incident malheureux devrait entraîner un changement de la loi afin de pouvoir sauver la vie d'autrui.

Des changements significatifs à apporter

En affichant des avertissements généraux concernant les allergènes dans la sandwicherie, l’issue fatale aurait pu être évitée si les exigences d’étiquetage n’ont pas été respectées. D’après l’enquête, ces réglementations étaient conçues pour les petites sandwicheries qui préparent les repas devant le client. Le Dr Sean Cummings a indiqué qu’il allait adresser un courrier au secrétaire à l'environnement, Michael Gove, pour qu’il révise le règlement en question et plus particulièrement envers les grands exploitants du secteur alimentaire.

La succursale Prêt-à-Manger a été interrogée par l’AFP et a déclaré être profondément navrée pour la disparition de Natasha, assurant que cet accident devrait réellement apporter des changements significatifs. La chaîne spécialisée dans la restauration rapide compte plus de 500 restaurants à Paris, Londres, Etats-Unis et à Hong Kong.

Source: Theguardian.com

 

Wisconsin : Extension du programme d’évaluation de la létalité
Le programme d’évaluation de la létalité fondé sur des preuves permettant l’identification des perso...
« London Bridge is down » : nom de code pour révéler le décès de la reine Elizabeth II
Le plan secret de l’Angleterre pour révéler la mort de la reine Elizabeth II a déjà été mis en place...
Décès causés par les médias sociaux
Des changements de statut de relation sur Facebook, en passant par la séduction d’adolescents en lig...
L’OMD non atteint, des progrès toutefois réalisés en matière de réduction des décès d'enfants
Létalité elevée dans le monde chez les moins de cinq ans. Les estimations pour 2015 ont montré que...