Carnet

Diète faible en glucides liée à un risque élevé de mortalité

22/08/2018

Les chercheurs d’une étude menée par Sara Seidelmann ont récemment rapporté que les personnes d'âge moyen qui consomment environ la moitié de leurs calories quotidiennes de glucides vivent en moyenne plusieurs années de plus que celles ayant un régime faible en glucides. Les résultats, publiés dans The Lancet, défient une tendance en Europe et en Amérique du Nord à l’égard des régimes Paleo qui réduisent les glucides en faveur des protéines et des graisses animales.

Les partisans de ces régimes qualifiés «d'âge de pierre» soutiennent que le changement rapide, il y a 10 000 ans - avec l'avènement de l'agriculture - des céréales, des produits laitiers et des légumineuses, n'a pas laissé suffisamment de temps au corps humain pour s'adapter à ces aliments riches en glucides. Pour l'étude, moins de 40% de l'apport énergétique provenant des glucides est considéré comme un régime à faible teneur en glucides, bien que de nombreux régimes de ce type réduisent la proportion à 20% ou moins. Par ailleurs, une part de 70% ou plus des hydrates de carbone - comme les pâtes, le riz, les gâteaux, les boissons sucrées - peut également réduire la longévité, mais de loin moins que la diète faible en glucide, selon les scientifiques.

« Les régimes à faible teneur en glucides qui les remplacent par des protéines ou des graisses gagnent en popularité comme étant une stratégie de santé et de perte de poids », a déclaré l'auteur principal Sara Seidelmann, chercheuse au Brigham and Women 's Hospital de Boston. « Cependant, nos données montrent que les régimes à base d'animaux et à faible teneur en glucides pourraient être associés à une durée de vie globale plus courte et devraient être décourageants. ». Le remplacement de la viande par des matières grasses d'origine végétale (comme les avocats et les noix) et des protéines (comme les produits à base de soja et les lentilles) réduit le risque de mortalité, ont constaté Seidelmann et son équipe.

De nombreuses études ont conclu que la consommation de glucides avec modération - 45 à 55% de calories - est la meilleure, mais d’autres ont signalé une amélioration de la santé cardio-métabolique à court terme avec des régimes riches en protéines et en graisses. Les mesures de la santé métabolique comprennent la pression artérielle, le bon et le mauvais cholestérol et la glycémie. Seidelmann et ses collègues se sont penchés sur les antécédents médicaux de près de 15 500 hommes et femmes âgés de 45 à 64 ans - entre 1987 et 1989 - dans une enquête sur la santé menée sur quatre sites aux États-Unis. 

Les participants ont rempli des questionnaires détaillés sur leurs habitudes alimentaires - quels aliments, combien, à quelle fréquence, etc...Sur une période de suivi de 25 ans, plus de 6 000 hommes et femmes sont décédés. Les personnes qui ont consommé de 50 à 55% de calories en glucides ont survécu en moyenne à celles qui avaient un régime très pauvre en glucides, en quatre ans, et celles qui avaient un régime riche en glucides, en un an. L'examen des dossiers médicaux de 432 000 personnes supplémentaires provenant d'études antérieures a confirmé les résultats, qui sont également conformes aux recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Il n’y a rien à gagner de suivre à long terme des régimes pauvres en glucides, riches en graisses et en protéines d’origine animale », a déclaré Ian Johnson, chercheur en nutrition au Quadram Institute Bioscience de Norwich, en Angleterre, qui n'a pas participé. Mais la qualité des glucides, pas seulement la quantité, est cruciale, a-t-il ajouté. « La plupart des glucides devrait provenir d'aliments d'origine végétale riches en fibres alimentaires et de grains intacts, plutôt que de boissons sucrées ou d'aliments manufacturés riches en sucre ajouté. ». Les fibres aident également à maintenir une flore intestinale saine, considérée aujourd'hui comme un acteur majeur de la santé et de la maladie.

Source: News.abs-cbn.com

Brazilian Butt Lift (Lifting brésilien des fesses) : Taux de mortalité alarmant
« C’est vraiment inacceptable ce qui se passe. C'est scandaleux. » Le Brazilian Butt Lift est en hau...
Australie : Les causes de décès les plus fréquentes dans le pays
Les données nationales sur la santé montrent qu'environ 40% des décès survenus en Australie au cours...
Gène CDH2 : risque de mort subite chez les jeunes et les athlètes
Le CDH2 est responsable de la production de Cadhérine 2 ou N-Cadhérine, une protéine clé pour une ad...
Lien entre ablation des ovaires lors d’une hystérectomie et le décès prématuré
L’ablation des ovaires pendant l’opération chirurgicale consistant à enlever tout ou partie de l’uté...