Carnet

En deuil

05/07/2012

Poursuivre le lien avec les morts ou le casser ?

 
Certaines sociétés et certains individus trouvent une place pour leurs morts, d'autres les abandonnent. Ces dernières années, des chercheurs, des professionnels et des personnes endeuillées elles-mêmes ont eu du mal avec cela. 
Ce qui est clair, c’est que l'individu en deuil n'est pas laissé dans un vide social, mais il doit se battre avec ses les attentes de soi, famille, amis, professionnels et théoriciens académiques.
 
Ce livre novateur porte un regard sur la position sociale des familles endeuillées. 
Les personnes en deuil sont prisent entre les vivants et les morts, parfois à la recherche de lignes directrices dans une société 
dé-ritualisée qui a peu à offrir, trouvant parfois leur douleur de façon inappropriée pathologisé et policé.
 
Dans ce livre unique, Tony Walter applique les idées sociologiques aux situations humaines personnelles. « En deuil » est destiné aux étudiants en médecine, soins infirmiers, des conseils et des cours en travail social qui incluent le deuil comme sujet. 
Il sera également adapté aux étudiants en sociologie qui ont un intérêt pour le sujet décès.
 
« En deuil » » Par Tony Walter
La quête de l'immortalité
Cap sur les conséquences sociologiques   Coup de projecteur sur un documentaire très intéressant a...
"Death and Dying" par Glennys Howarth
Jeanne Katz (open University) a écrit au sujet de livre :    « C'estun tour de force !  GlennysHo...
La mort: Introduction sociologique
La sociologie de la mort et des mourants   Ces dernières années, les sciences sociales ont vu un r...
La mort: de l'autonomie à la transformation
Qui aimerait vraiment mourir ?    Bien que notre compréhension de la biologie de la mort soit comp...