Carnet

Les tendances du marché funéraire (écolo-techno…)

30/09/2013

Cérémonies en webcam, cercueils en carton, obsèques low-cost …


Le secteur est « porteur » avec ses 10 milliards d'euros de chiffre d'affaire annuel, la hausse du nombre de décès: 534 000 en 2011 et 571 00 en 2012 est synonyme d’affaires au beau fixe. Cette année la mortalité est stable.

Funéraire 2.0.
Avec un équipement standard, des personnes dans l'impossibilité de se rendre aux funérailles peuvent assister à une cérémonie par webcam. Les prêtres français ont un peu plus de mal à l’accepter, mais les enterrements retransmis en streaming depuis une église devraient augmenter.
Il y a quelques années, personne n’imaginait qu’on commanderait un cercueil sur Internet, le web change le marché et les familles peuvent diffuser en ligne des avis de décès, envoyer leurs condoléances par mail ou poser des questions à des pompes funèbres. Certains groupes de pompes funèbres, se dotent même d’une application Smartphone, la modernité s’invite dans un métier séculaire.

Les funérailles low-cost

 

Les obsèques qui coûtent en moyenne 3 200 €, certaines familles ne peuvent plus le supporter et les services « low-cost » peuvent répondre à la paupérisation de la société.

  • « Pour faire ces économies, nous nous appuyons sur une gamme réduite et une massification des achats, pour 1 250€, on peut s'offrir un enterrement décent et qualitatif. » (Philippe Martineau - Directeur général du Choix Funéraire).

Les services funéraires de Paris proposent aussi des obsèques à moindre coût. Prix : 789€ ! mais cette offre comprend pas le lavage du corps et le portage du cercueil…
Ici, pas d'accueil des familles et l’enterrement via la mairie de Paris s'organise exclusivement en ligne sur le site révolution-obsèque.fr.

C’est mieux, c’est Bio
Les matériaux pour les cercueils doivent être biodégradables comme le précise la législation. Si possible, le bois provient de forêts dont la gestion est durable. Mais certains vont plus loin encore : Brigitte Sabatier, AB Crémation fabrique des cercueils en carton.

  • « Ils sont composés à 100% de fibres naturelles et d’amidon de maïs et de pommes de terre pour la colle ».

Les groupes de pompes funèbres proposent aussi des urnes en papier, hydrosoluble pour une dispersion des cendres en mer.
Même si le secteur est sensible et doit faire preuve de tact, il s’adapte au marché et à la conjoncture économique.

A quand un défilé de collections funéraires ?...

Pourquoi lacer les chaussures d’un mort alors qu’il ne se relèvera plus jamais ? Habits pour la tom...

L'écologie, nouvelle contrainte dans le funéraire

Le développement des cimetières naturels a pour conséquence  pour les pompes funèbres de pouvoir pro...

Les Mormons vont archiver données de l'état-civil

Family Search International  (entreprise généalogique des Mormons) a obtenu l’autorisation de la Cni...

Le prix du terrain flambe aussi sous terre …

A l'instar des prix immobiliers, il est de plus en plus difficile de trouver un domicile perpétuel à...