Carnet

Funérailles: Les cérémonies au choix

07/06/2018

La personne en charge de l’organisation des funérailles choisit la cérémonie si le défunt n’a pas laissé par écrit ses volontés à cet effet. Qu’il s’agisse d’une crémation ou d’une inhumation, l’organisation d’un dernier hommage au défunt reste un moment indispensable pour la famille et les proches.


La cérémonie civile ou laïque

Après l’annonce du décès, la famille s’occupe elle-même ou fait appel à une entreprise de pompes funèbres pour l’organisation des obsèques. Quant aux cérémonies, elle peut choisir entre une cérémonie civile ou religieuse. De plus en plus de français optent pour l’approche contemporaine qu’est la cérémonie civile ou laïque. La lecture de discours, poèmes ou textes est généralement faite par la famille ou les proches qui peuvent choisir de faire une projection de photo ou d’une vidéo et diffuser la musique préférée du défunt. 

Les personnes présentes à la cérémonie ont la possibilité de laisser des messages de condoléances, de sympathie ou d’hommage par le biais d’un livre d’or, qui seront recueillis par la famille. La cérémonie permet de réunir la famille et les proches permettant à ces derniers de mieux faire leur deuil.


La cérémonie religieuse

La cérémonie religieuse respectera la religion pratiquée par le défunt, catholique, protestant, juif ou musulman... Pour la religion catholique, un prêtre ou son représentant célèbre une messe avant l’inhumation ou la crémation. Les chants et les prières ont été choisis par la famille en concertation préalable avec le prêtre. Les proches peuvent rendre un hommage au défunt par un discours ou une lecture de poèmes ou textes. Lors d’une inhumation, le prêtre se rend avec la procession au cimetière pour une ultime bénédiction du défunt. Pour les protestants, le pasteur accompagne la procession pour la lecture d’un verset de la Bible et des prières.

Chaque religion a sa propre rite et cérémonie. Pour la religion juive et musulmane par exemple, les règles sont très strictes, notamment en ce qui concerne la crémation et le don d’organes qui ne sont pas autorisés. 

Source: Generali.fr

Les obsèques d’un défunt sans famille
Généralement, le conjoint, les enfants ou les parents du défunt s’occupent de l’organisation des fun...
Les mesures prises par l’employeur en cas de décès d’un salarié
L’employeur doit impérativement être averti du décès du salarié sous 24 heures. La famille présenter...
Est-il possible de reposer dans un cimetière de son choix ?
La rédaction d’un testament ou faire connaître ses souhaits lors de son vivant à ses proches reste u...
Les délais relatifs aux formalités après un décès
Les délais sont relativement courts pour les formalités après un décès, à savoir la déclaration, l’a...