Carnet

Funérailles en mer - Tendances

CELEBRATIONS DU MONDE

30-01-2013
Hongkong : les prix des logements et des terrains figurent parmi les plus chers au monde d’où une conséquence pour les morts
Les places au cimetière sont rares et chers :
  • Une parcelle dans un cimetière privé s’achète environ 26.000 €
  • Dans un cimetière public, une concession pour six ans démarre à 330 €. Mais au bout de 6 ans, le corps est exhumé dans une parcelle commune ou incinéré.
De plus en plus de familles optent pour des funérailles en mer.

Mais …la tradition chinoise veut que le corps soit enterré, les proches doivent pouvoir se recueillir devant une plaque en mémoire du défunt comme dans columbarium permettant d’accueillir collectivement des urnes funéraires suite à une crémation.
 Selon la tradition chinoise, procéder différemment serait considéré comme irrespectueux et interdit à l’âme du défunt de reposer en paix…
Cependant les mentalités évoluent depuis une dizaine d’année selon un employé de salon funéraire et si les gens ne l’acceptaient pas au début, cela commence à se développer et c’est une vraie tendance.

« La mort est la mort. Quelle que soit la cérémonie qu’on choisit, le résultat est le même », déclare Michael, un entrepreneur immobilier, lors de la dispersion en mer des cendres de sa mère, décédée à 92 ans. »

Source : Afp Asie



Thematiques

← Article précédent
Article suivant →