Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Courrier de l'Ouest
L'Eclaireur Vimeu
L'Eveil de la Haute Loire
L'Union/Marne
La Chronique Républicaine
La Dépêche du Pays de Bray
La Presse d'Armor
La Renaissance Le Bessin
La République des Pyrénées
Le Courrier du Pays de Retz
Le Journal de Ham
Le Pays Malouin
Le Paysan Lorrain
Lozère Nouvelle
Pontivy Journal

GAGNONS 6 ANS DE VIE

SOCIOLOGIE DE LA MORT

06-09-2012

Ce qui fait la vie humaine belle, la prolonge.
Ce n’est pas un jeu concours mais une étude sérieuse des scientifiques suédois ont donc suivi sur plus de 18 ans (1987-2005), un groupe de 1810 personnes de âgés de 75 ans afin de savoir quels facteurs permettaient à certain d’entre eux de vivre plus longtemps
Nous vivons de plus en plus vieux en France et nous ne savons pas encore exactement pourquoi.


L’hypothèse actuelle est que cette longévité est multifactorielle, influencée par notre biologie, les facteurs environnementaux et les facteurs psychologiques.
Parmi ces différents facteurs, l’influence de ceux qui sont à même d’être modifiés sont intéressants à identifier, tels que :

  • Le mode de vie
  • Le réseau social
  • Les activités de loisirs.
Parmi le mode de vie :
  1. Le tabagisme
  2. La consommation d’alcool
  3. Le poids 
sont facteurs de mortalité précoce
Sans que l’on sache pourtant si elles s’appliquent aux plus âgés d’entre nous.
Les chercheurs se sont intéressés à leur niveau d’éducation et à tous les facteurs modifiables de leur mode de vie :
  • Appartenance à des organisations,
  • Activités mentales (lecture de livres et journaux, écriture, études, mots croisés, puzzles, peinture et dessins)
  • Activités physiques (natation, marche à pied, gymnastique..)
  • Activités sociales (théâtre, concert, expositions, voyages, jeux de cartes, groupe de personnes âgées)
  • Activités productives (jardinage, cuisine, tenue de la maison, couture, tricots, activités rémunérées, bricolage…).
La vie sociale de chacun a été répertoriée :
Mariage, enfants, petits-enfants, amis, groupes, etc.
Les participants inclus dans le groupe ayant le meilleur réseau social étaient ceux étant mariés, ayant des enfants avec qui ils étaient en contact au moins une fois par semaine, et ayant des amis vus de manière au moins hebdomadaire. L’existence de maladies chroniques estt prise en compte.

Au bout de 18 ans :
  1. 92% des participants étaient décédés.
  2. Les survivants (8%) étaient préférentiellement des femmes, éduquées, ayant une vie saine, un réseau social développé et participant à beaucoup d’activités de loisirs.
  3. 50% des participants ont cependant vécu au-delà de 90 ans, quels étaient leurs secrets ?
Choisissez le  profil de risque faible
  1. Vous menez une vie saine,
  2. Vous pratiquez au moins une activité de loisir et vous avez une activité sociale au moins modéré
  3. Vous vivrez 5,4 années de plus que celui qui ne mène pas une vie saine, ne pratique aucune activité de loisirs et à peu de liens sociaux.
Et même si vous souffrez d’une maladie chronique, vie saine, activité de loisirs et liens sociaux vont apporteront 4 années de vie supplémentaires en comparaison à ceux ayant un profil de risque élevé.

Pour vivre longtemps et en bonne santé, ne fumez pas, mangez sainement, faites du sports, faites-vous de bonnes relations que vous verrez assez souvent, donnez envie à vos enfants et petits-enfants de vous voir régulièrement, ayez des amis pour boire (modérément, même si ça l’étude ne le dit pas) et tout cela peut vous amener jusqu’à 6 années de vie belle en plus.

Source : docbuzz.fr

Thematiques

← Article précédent
Article suivant →