Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
L'Avenir de l'Artois
L'Echo du Berry
L'Essor Sarladais
L'Est Eclair
L'Impartial
La Dépêche du Pays de Bray
La Gazette du Val d'Oise
La Libération du Comminges
La Voix de l'Ain
La Voix du Jura
Le Journal des Sables
Le Paysan du Haut-Rhin
Le Petit Bleu
Le Phare Dunkerquois
Sud-Ouest

Greffes : 1589 donneurs en état de mort céphalique en 2012

MEDECINE SANTE

07-03-2013
Le Figaro vient de publier le dernier bilan de l'agence de la biomédecine. Les greffes d'organes restent insuffisantes par rapport à la demande en attente.
  1. Plus de 5000 greffes d'organes l'an dernier en France, plus de 3000 portant sur le rein, un chiffre qui reste toutefois très en deçà des besoins de l'Agence de la biomédecine.
  2. 5023 greffes ont été réalisées au total (soit une hausse de 1,57% par rapport à 2011). L’agence précise que plus de 16.000 personnes ont eu besoin d'une greffe d'organes l'an dernier.
Les greffes à partir de donneurs vivants apparentés ont connu une forte augmentation en 2012, avec 366 greffes effectuées (soit une hausse de 15,8%) qui s'explique principalement par une hausse de greffes du rein.
Après le rein (3044 greffes), les organes les plus fréquemment implantés en 2012 ont été :
  • le foie (1161)
  • le cœur (397)
  • le poumon (322)
  • le pancréas (72).
Une nouvelle encourageante pour les malades
1589 donneurs en état de mort céphalique ont été prélevés toujours l’an dernier l'année précédente, «une nouvelle encourageante pour les malades qui, comme chaque année, sont toujours plus nombreux sur la liste nationale d'attente», relève l'Agence de la biomédecine.
Les greffes à partir de donneurs décédés après arrêt cardiaque ont également augmenté, soit :
  1. 85 en 2012
  2. 71 en 2011 alors même que le nombre de donneurs prélevés était en légère baisse.
Les prélèvements portent en général sur plusieurs organes lorsqu'il s'agit de personnes en état de mort encéphalique.
Seuls les reins sont prélevés  (et plus rarement le foie) après un arrêt cardiaque, précise l'Agence de la biomédecine.
Passant à 54,5 ans, l'âge moyen des donneurs a pour sa part légèrement augmenté .

source: le Figaro santé

Thematiques

← Article précédent
Article suivant →