Carnet

Inquiétude sur l’intervention du service d’ambulance

11/10/2018

Le décès de Doug Oak, âgé de 35 ans, a soulevé les inquiétudes du coroner principal de Dorset, Rachael Griffin. En effet, elle fait allusion à un décès par perturbation du comportement aiguë. Doug Oak est décédé au mois d’avril de l’année dernière, la police locale l’aurait arrêté après qu'il ait été aperçu en train de se comporter de manière erratique dans la rue en raison d'un trouble grave du comportement dans la ville de Poole à Branksome. L’intervention du service d'ambulance inquiète le coroner lors de l’examen préalable de l’enquête.

Des troubles du comportement 

La manière dont le personnel de l'ambulance traite les personnes qui souffrent de troubles du comportement graves soulève des doutes suite à la mort d’un directeur de société dans le Dorset. Sa famille qualifie le défunt d’aimant et de généreux. La conclusion des agents de police est unanime, il s’agirait d’une souffrance à la perturbation du comportement aiguë qui est un cas d’urgence fréquemment associé à la mort subite dans 10% des cas. Ils ont immédiatement demandé une assistance médicale. Son état s'est aggravé et il a été victime d’un arrêt cardiaque et s’est éteint le lendemain.

Un traitement plus efficace

Rachael Griffin a déclaré, lors d’un examen pré-enquête de l’affaire, ne pas être satisfaite de la façon dont le cas d’Oak avait été traitée au moment de l’incident et n’était pas convaincue des changements qui auraient dû être apportés au traitement de ce genre d'incident. Après le cas d’Oak, il y a eu amélioration du traitement face à un cas similaire. Elle a confié avoir l’intention de publier un rapport pour prévenir les issues fatales entraînées par cet état. L'enquête complète examinera la façon dont l’état d’Oak a été traitée, les services d’urgence se sont-ils précipités à l’appel étant donné le caractère urgent nécessitant une priorité de première catégorie, combien de temps leur a-t-il fallu pour le joindre. Les personnes touchées par le fléau peuvent être victimes d’un collapsus cardiovasculaire soudain et / ou un arrêt cardiaque.

Source: Theguardian.com

 

Embaumements extrêmes : les morts semblent être en vie
Certaines familles de la Nouvelle-Orléans sont davantage attirées par les embaumements extrêmes. En...
Le réalisateur Steven Eastwood filme une mort réelle
Briser le tabou en filmant une vraie mort. C’est ce que le réalisateur Steven Eastwood a sorti par l...
Doula de mort : Formé pour aider les gens à faire face à la mort
Mieux parler de la mort, c’est ce-dont nous devons faire car c'est l'une des rares choses que nous a...
Eglise catholique : Un prêtre peut-il refuser de célébrer un enterrement?
Voici quelques notes importantes quant aux dispositions que prend l’Eglise concernant l'octroi de tr...