Carnet

Isolement social : Risque de décès élevé

20/11/2018

D’après une étude menée par l’American Cancer Society publiée dans l’American Journal of Epidemiology, l’isolement social est lié à un risque de décès plus élevé. Si les interventions sont efficaces car elles peuvent avoir une influence sur d’autres facteurs de risque, la lutte contre l’isolement social peut être prometteuse. L’isolement social est non seulement associé au tabagisme, à une inactivité physique, à l’hypertension mais également à d’autres risques pour la santé.

Facteurs de prédiction de l’isolement social

Les associations d’isolement social avec toutes causes confondues de mortalité par cancer et de maladies cardio-vasculaires ont été évaluées par cette étude dirigée par le Pr Kassandra Alcaraz de l'American Cancer Society pour voir si le résultat était différent selon la race et le sexe. L'étude est basée sur les données de 580 182 adultes inscrits à l'étude de prévention du cancer-II en 1982/1983, suivis de la mortalité jusqu'en 2012. L’enquête a analysé plusieurs éléments standard de l'isolement social, à savoir l’état matrimonial, les activités de groupe ou réunions de club, la fréquence des services religieux, le nombre des membres de la famille ou des amis proches. 

Une échelle d’isolement a été fixée à 5 points. Le score de 0 représentait les personnes les moins isolées, le score de 1 serait les plus isolées. Une personne mariée, par exemple, qui assistait souvent à des services religieux, membre d’un club ou participait à des activités de groupe, qui avait au moins sept amis proches, avait comme indice d’isolement égal à 0. Dans l’ensemble, la race est un facteur de prédiction de l’isolement social plus fort comparé au sexe. Les hommes et femmes noirs se trouvaient dans la catégorie la plus isolée par rapport aux hommes et femmes blancs.

L’isolement social est associé à la mortalité par maladie cardiaque dans tous les sous-groupes. L’association entre le score d'isolement social et la mortalité par cancer chez les hommes et les femmes noirs n’est pas prouvée bien qu'il y ait une association positive entre le score d'isolement social et la mortalité par cancer chez les hommes et les femmes blancs. 

Source: Sciencedaily.com

Difficile de parler de la mort aux patients mais il le faut !
Le traitement des patients doit être amélioré par les médecins à mesure que la fin de vie des patien...
Huit accidents considérés comme étant insolites
Le Centers for Disease Control tient des registres exhaustifs détaillant la façon dont les Américain...
Bien mourir, une obsession de notre époque
L'un des principaux souhaits de notre temps est de transformer tout ce que nous touchons en un refle...
La claustrophobie et la peur de la mort et de mourir
La claustrophobie est généralement définie comme «une peur anormale des espaces fermés ou étroits»....