Carnet

« J’irais cliquer sur vos tombes ! »

MEDIAS

27-06-2013

Lorie et Rick Miller et leur société Digital Legacys (Pennsylvanie) promettent l'éternité digitale à leurs clients
Pour visualiser quelques détails de la vie des défunts, la société Digital Legacys commercialise depuis un an des codes QR (« Quick Response » - code-barres) à déposer sur la tombe des personnes.
Une fois scanné le code QR de la tombe par un Smartphone ou tablette avec connexion web, les visiteurs d'un cimetière ont accès à une page Web spécialement créée pour honorer la mémoire du mort.
Les photos de la personne décédée, parfois des vidéos…

  • La vie du défunt sera racontée via une biographie
  • Ses titres de musique préférés passeront en fond sonore
  • Les visiteurs pourront  laisser un message dans le livre d'or

Lorie Miller : « C'est une façon plus joyeuse de se souvenir des défunts »
« Les gens viennent devant la tombe, regardent les photos, font des commentaires. “Je me souviens de cet anniversaire”, ou “je me souviens de ce costume”», explique-t-elle.
«C'est vraiment bien, en particulier pour les jeunes enfants qui n'ont jamais connu certains membres de leur famille»

Photo: Guillaume Meyer / Afp

Le couple propose à ses clients 2 formules et gère sa petite entreprise depuis son site Internet :

  • 150$  (112€) pour le code QR et le mémorial en ligne avec accès illimité
  • 100$ (74€) qui donne un accès au site pour un an seulement.
Le site est créé en 48 heures
(une fois que la famille a envoyé le contenu, photos et textes).
  1. Il faut compter 10 jours supplémentaires pour recevoir le code QR qui «résiste aux intempéries».
  2. Les proches du défunt peuvent ajouter un mot de passe pour que seule la famille puisse scanner le code QR.
«Les gens adorent l'idée», la demande pour ce type de codes est au rendez-vous explique Digital Legacys, qui est l'une des seules sociétés à offrir ce service. Ces codes mémoriaux intéressent également les cimetières historiques et pourraient bientôt se trouver collés sur les tombes des célébrités. Le meilleur du sésame numérique ?

Source : lefigaro.fr

Thematiques

← Article précédent
Article suivant →