Carnet

La grande fête de l'Adieu

31/07/2012

Une tradition

D'un passé pas si lointain, les veillées mortuaires étaient de tradition suite au décès.
Elles ne sont plus de mises, désormais, que dans nos campagnes.
En Guadeloupe et donc à Marie-Galante particulièrement, cette veillée est encore respectée.
La commune entière, jadis, s'endeuillait d'un profond respect. Marie-Galante est une toute petite île, tout le monde se connaît.

Autrefois, la disparition d'un parent s'annonçait à l'aide d'une corne lambi (gros coquillage de nacre rose et blanche à cinq corolles).
Le son rauque de la conque signifiait au voisinage qu'il était temps de se rendre à la maison du mort.
Parfois,la mort était annoncée par trois personnes (portant un plateau d'argent recouvert de verres et d'une carafe portant de l'eau).
Les uns apportaient :

  1. quelques bougies
  2. du sucre
  3. du café
  4. des draps.

La vision du défunt n'était pas épargnée même aux enfants.

 

C'était l'heure de la grande fête.


La nuit envahissait la maison du défunt et plusieurs dizaines de bougies éclairaient les alentours.
Dans la maison, les femmes et les enfants priaient près du corps.
Dehors, débutait la veillée faite de contes et légendes, de jeux, de devinettes.
Souvent se mêlaient aux histoires du défunt, l'histoire des personnages locaux suivait également un chant nommé « boulaguel » exécuté avec la bouche mais sans tambour.

La vie du mort se racontait par anecdotes évoquant ses qualités ou défauts.
La mémoire du défunt était donc vivante en chacun des invités. Ainsi que certaines histoires du pays ou des Antilles.

  • Et cric ! lance le conteur
  • Et crac ! répond l'assistance
  • Et listicric !
  • Et listicrac !

Le conteur demandait parfois : est-ce que la cour dort ?
Et l'assemblée de répondre : non la cour ne dort pas !

La veillée se terminait tôt le matin.
Avec "bon manger et bon boire", rires et pleurs…

Source : lagalette.net

Les dauphins capables de faire le deuil
Le rite funéraire d'un dauphin Au large de la ville de Qinzhou (province du Guangxi en Chine),  un...
Mourir en France
Certifier la mort par un médecin En France nombreuses sont les démarches à suivre après un décès. L...
Les couleurs de deuil
Depuis toujours les couleurs sont évocateurs, variant selon les cultures. Pour cela, chaque société...
Les obsèques: Les manières de nous séparer de nos morts !
Source de célébration La mort nous met dans état de choc. Bien qu’elle soit naturelle, nous ne nous...