Carnet

La mort n'est rien

01/12/2011

La mort n'est rien,

je suis seulement passé, dans la pièce à côté.

 

Je suis moi. Vous êtes vous.

Ce que j'étais pour vous, je le suis toujours.

 

Donnez-moi le nom que vous m'avez toujours donné,

parlez-moi comme vous l'avez toujours fait.

N'employez pas un ton différent,

ne prenez pas un air solennel ou triste.

Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.

 

Priez, souriez,

pensez à moi,

priez pour moi.

 

Que mon nom soit prononcé à la maison

comme il l'a toujours été,

sans emphase d'aucune sorte,

sans une trace d'ombre.

 

La vie signifie tout ce qu'elle a toujours été.

Le fil n'est pas coupé.

Pourquoi serais-je hors de vos pensées,

simplement parce que je suis hors de votre vue ?

Je ne suis pas loin, juste de l'autre côté du chemin.

 

Canon Henry Scott-Holland (1847-1918), traduction d'un extrait de "The King of Terrors", sermon sur la mort 1910

 

Quelquefois attribué à Charles Péguy, d'après un texte de Saint Augustin

 

 Source : bonheurpourtous.com

Lien : http://www.bonheurpourtous.com/botext/lamort.html

Ce que c'est la mort

  Ne dites pas : mourir ; dites : naître. Croyez. On voit ce que je vois et ce que vous voyez ; O...

Hommage d'une jeune fille à sa défunte mère

Maman,   Combien de fois j'ai prononcé ce mot pour te parler sans penser à sa vraie valeur ? Main...

L’aiguillon de la mort

Les funérailles me rappelaient toujours des effets dévastateurs de la mort sur nous.  J’imagine qu’a...

Les expériences de la vie

Peu de temps après la publication de « Vos Données Après Votre Mort », en Octobre, ma grand-mère fut...