Carnet

Le début des hommes bioniques?

03/09/2012

Les premières cellules bioniques arrivent. 

Une technique pionnière qui ouvre la voie à la médecine de demain et va faire reculer la maladie et  la mort
Une équipe américaine a réussi à cultiver pour la première fois des cellules humaines ayant des capteurs électroniques intégrés.
L'ambition de la médecine régénérative est de réparer le corps avec des cellules cultivées en laboratoire !
Les thérapies cellulaires progressent à grand pas avec pour ambition :

  1. Redonner la vue à des patients
  2. Eliminer les rejets lors des greffes

Une équipe américaine est allée plus loin, en créant les premiers tissus humains intégrant des câbles électriques «les tissus cyborg». L'élan est désormais lancé vers des capteurs biologiques de plus en plus sophistiqués.
Pour créer ces tissus d'un genre nouveau, de minuscules fils de silicium ont dû être intégré à une sorte de "barbe à papa " faite de molécules organiques.
Les chercheurs ont ensuite greffé sur cette armature des cellules musculaires et cardiaques mais aussi des neurones de rat.
Pour la première fois, de la chair hybride (50% cellulaire 50% électronique), est créée en 3D.
Un pacemaker est intégré aux cellules du cœur. Une structure en 3D (les alliages actuels de cellules et de composants électroniques existent qu'en 2D) donne une meilleure image du comportement cellulaire
Les nano-capteurs en silicium sont :

  • Souples
  • Biocompatibles
  • Non toxiques

Ils ne perturbent donc pas la croissance des tissus.
Dr Kohane : «La structure reste intacte et joue même un rôle actif».
De nombreux capteurs peuvent en effet être associés aux nano-câbles, les scientifiques ont pu mesurer les battements des cellules cardiaques.


« Nous sommes seulement limités par notre imagination »


Les laboratoires pharmaceutiques pourraient aussi adopter ces biomatériaux innovants pour tester leurs médicaments, les tissus vivants avec nano-détecteurs incorporés pouvant reproduire en partie le métabolisme de l'organisme.
Pionnier des nanotechnologies, Charles Lieber  commercialise un nano-capteur capable de détecter, à partir d'une simple goutte de sang, des marqueurs biologiques.
« Raccorder les tissus et de communiquer avec eux» comme le font les organismes vivants, sera la prochaine étape selon Charles Lieber.

Actuellement, les chercheurs peuvent seulement recevoir les signaux enregistrés par les nano-câbles.
Une fois qu'ils pourront « télécommander » ces circuits intégrés biologiques, (pour libérer des médicaments de manière ultra-ciblée), les nano-robots médicaux ne seront plus loin…

Source : le figaro santé

Dans 33 ans l'immortalité de l'homme !

Dmitry Itskov et son projet Initiative 2045 Bien que "Avatar" de James Cameron a lieu plus de 140 a...

Promesses d'éternité

Un rêve partagé L’immortalité du corps ou de l’âme après le décès est un rêve partagé par toutes le...

Vers la congélation d'êtres humains ?

Des Coréens ont élaboré une méthode permettant de conserver vivantes les cellules congelées. Louis...

Pour mieux ressusciter un scientifique décide de se suicider

Devenir immortel, une obsession Depuis des années Ken Hayworth a une seule obsession : devenir im...