Carnet

Les expériences de la vie

16/09/2011

Peu de temps après la publication de « Vos Données Après Votre Mort », en Octobre, ma grand-mère fut décédée à l’âge de 83ans. J'ai eu la chance de passer à son chevet sa dernière semaine. Après son décès, j’étais la première à mettre les mains sur son patrimoine numérique. Ainsi gardant à l’esprit notre album et sa mémoire, je tiens à vous communiquer cela.

Alors que nous nous apprêtions à faire les funérailles de ma grand-mère, ma mère se stoppa devant la petite pièce que  j’ai inopinément changée en bureau pour la semaine puis déclara : « Actuellement, une personne qui n'a pas eu un héritage numérique doit s'inquiéter. » J’ai pris un temps de réflexion et je me dis qu’elle avait raison, c’est alors que j’ai baissé mes yeux vers l'écran de mon ordinateur après j’ai répondu : «  As-tu visité Facebook aujourd’hui ? ».

Un soutien, un réconfort

J’ai constaté un flot de soutien des amis ainsi que des utilisateurs qui ne connaissaient même pas ma grand-mère sur mon mur et ceux des membres de ma famille. J’avais mis une publication la veille au soir sur facebook pour informer mes amis de la triste nouvelle. Leur soutien m’a été incroyablement précieux, au moins cela représente d'une certaine façon une part la commémoration de ma grand-mère. Je me demande si dans un avenir proche les messages Facebook et les emails remplaceront les cartes et les fleurs. J’oserai prétendre qu’ils auront une valeur significative similaire dans ce processus de deuil. En tout cas, pour moi, c’était comparable.

Tard ce jour-là, nous avons entamé une recherche des photographies à présenter au moment de l’hommage en public à la maison funéraire. Pour cela, maman a sorti les albums photos.Regarder ces photos, nous faisait ressentir un sentiment  nostalgique,  j'ai dit: «J'en ai plus. » J'ai ouvert iPhoto et j’ai trouvé des photos de la fête d'anniversaire de grand-mère, à peine trois semaines plus tôt, et d'innombrables événements familiaux. De son côté, ma sœur regarda sur Facebook. Nous avons compilé un nouvel album, grâce à ces photos, je les ai mit ensuite dans une flache disque puis envoyé au dépôt mortuaire. J'ai profité du moment pour expliquer à ma tante comment envoyer des photos depuis son BlackBerry, ensuite elle a ajouté aussi quelques images pour notre album. Ma mère me demandait si je possédais aussi la photo de ma grand-mère avec ses frères et sœurs qu’elle avait imprimées entre-temps. Ne la trouvant pas sur mon MacBook, néanmoins je suis tombé sur un vieil album CD de la chanson "Printemps de sauvegarde 2003". Je n’ai pas trouvé la photo qu’elle m’a réclamée, à vrai dire je n’ai pas cherché, par contre, j’en ai trouvé plein d’autres que j’ai mis ensuite dans l’album. Je n’arrivais pas à croire que nous avions compilé toutes ces photos. Certains venaient du disque dur de mon ordinateur, d'autres de Facebook, des CD et même d’un téléphone mobile.

Les gens savaient à peine ce que nous faisions sur "cet ordinateur" pendant tout ce temps, nous avons pu collectionner une série impressionnante de souvenirs numériques. Et si ce n'était pas pour la nécessité de soumettre des photographies pour ce diaporama, elles seraient encore dispersées. Depuis ce jour-là, mon seul réconfort c’est d’ouvrir cet album iPhoto depuis mon ordinateur portable. Pour moi, c'est un lieu où je peux rendre hommage à la mémoire de ma grand-mère.

 

Auteur : Evan Carroll
Source : thedigitalbeyond.com

Lien : http://www.thedigitalbeyond.com/topics/cultural/