Carnet

LES OBSEQUES DEPUIS SON ORDINATEUR

PRATIQUE

29-10-2012
Les nouvelles technologies font irruption dans le secteur funéraire.
De nouveaux services aux familles de défunts :
  • Assister à une cérémonie d'obsèques depuis son ordinateur.
  • Envoyer des faire-part de décès électroniques.
  • Fleurir une tombe à distance.
  • Créer un mémorial virtuel.

Deux facteurs en particulier favorisent le phénomène:

  1. Les seniors sont plus nombreux à naviguer sur la toile
  2. Internet permet de réduire les coûts.

Les obsèques en direct chez vous.

3 Crématoriums en France offrent désormais la possibilité pour les proches dans l'incapacité de se déplacer d'assister aux obsèques depuis leur ordinateur ou leur tablette. (Père Lachaise à Paris, à Carcassone ou Canet-en-Roussillon)

  • « Les familles sont de plus en plus éclatées
  • Les proches sont aux quatre coins de France ou du monde
  • Plus éloignés de leur lieu de naissance.
  • Des personnes âgées ou handicapées ne peuvent pas se déplacer.  S'ajoute le coût des déplacements en période de crise » (Eric Fauveau - Afterweb venture)

Les proches peuvent ainsi suivre en direct la cérémonie le temps du recueillement grâce à une web-cam dans la salle.
Entre 100 et 195 €
Le prix fixé estlaissé à la discrétion des crématoriums.
La cérémonie est ensuite disponible V.O.D (vidéo à la demande) pendant 30 jours (et en DVD).

C'est grâce à internet également que les Parisiens et banlieusards peuvent bénéficier depuis juillet d'un service d'obsèques "low cost" proposé exclusivement sur le site des Services funéraires de la ville de Paris .
Eternité numérique
Sur la toile, "les familles peuvent organiser les obsèques sans se faire influencer, avoir à respecter le devis, et ainsi bénéficier d'un prix inégalé", Cendrine Chapel (SFVP).

Dans un secteur funéraire très juteux, les comparateurs de prix ont aussi vu le jour sur la toile.                      Les traditionnels avis de décès dans la presse sont aussi transposés sur le net : Avec plus de 550 000 avis, avis-de-deces.com est la plus importante base de donnée offerte au public, actuellement disponible en France)

Moins directement liés aux funérailles, certains sites s'attachent à proposer un espace virtuel pour célébrer la mémoire des défunts, particulièrement Journal de vie.
"La mort étant devenue taboue, les gens sont davantage dans une situation d'urgence en fin de vie" pour s'adresser à leurs proches, explique Sandrine Tenaud, le web "c'est pratique et facile".

Autre service précise aussi Libération : le coffre-fort numérique visant à stocker des demandes particulières à transmettre aux proches après le décès:

  • Consignes pour les obsèques
  • Dons d'organes (voir notre article)
  • Numéros de contrats d'assurances...

Ce service, encore peu connu, se met en place doucement.

Source : Afp

Thematiques

← Article précédent
Article suivant →