Carnet

La raison de notre raison d'être...

31/12/2012

Le dernier article d'avis-de-décès de l’année 2012 (année de toutes les angoisses et troubles) voulait être optimiste à l’heure des bilans.
Chacun d’entre-nous a connu ses propres bonheurs et ses propres blessures.
Pour nous rappeler aussi que nous sommes infiniment petits, nous souhaitions rendre hommage et mettre à l’honneur une découverte. Rendre hommage, non pas au sens décès, cette fois, mais hommage à la naissance scientifique d’une particule.


On l’appelle même « la particule de Dieu ».


Boson de Higgs : la plus grande découverte de l'année 2012
On savait par le calcul que cette molécule mystère existait.
Mais on ne l'avait encore jamais repérée. C'est chose faite.  
L'homme ne peut pas s'empêcher de tenter d'éclaircir les mystères, de répondre à toutes les questions les plus fondamentales.
Bozon à quoi cela sert ? :
Il n'est pas question d'utilité, il est question de physique fondamentale.

 

Sans elle, les particules n'auraient pas de masse.


Elle joue un rôle majeur dans la nature. C'est comme si des objets initialement sans masse traversaient un milieu visqueux et se mettaient donc à peser de plus en plus lourd. La manière d'agréger la "boue" dépendant de l'interaction avec le fameux boson. Ainsi l'électron devient l'objet que nous connaissons et peut ensuite donner naissance à des atomes, des molécules... Bref à toute la matière qui nous entoure.

En mars dernier, des scientifiques confirmaient l’existence du légendaire Boson de Higgs, aussi appelé particule de Dieu. Sans lui, rien ne pourrait exister et ce Boson de Higgs serait l'une des clés pour mieux comprendre notre univers. Cette découverte scientifique qui a mis en ébullition le monde entier, a été nommée "découverte l'année 2012" (par le magazine américain Science).
En 1964, imaginée par le physicien Peter Higgs, il aura fallu attendre 50 ans pour que la fameuse particule de Dieu soit enfin confirmée. Le Centre européen de recherche nucléaire (Cern) a fait cette percée historique dans la recherche sur le Boson de Higgs.

Yves Sirvois - Cern-  (interview Télérama) :

  • "C’était un moment incroyable. Il y avait tant de tensions accumulées. Ça a été si compliqué.
  • On n’avait pas la masse du Boson de Higgs, l’indice le plus utile pour savoir où il se cachait, il fallait le chercher partout.
  • Construire des machines capables de le détecter
  • S’adapter aux révolutions technologiques pendant 20 ans »
  • « On a fait beaucoup de sacrifices, on n’a rien publié pendant des années, et l’Europe a tenu bon, c’était un pari fou ! »

Sources : Reviewer - Science

Augmentation de l’espérance de vie en râlant

Des chercheurs de l'Université de Jena en Allemagne ont évalué 6000 patients.Ce travail scientifique...

cocktail mortel le 31 Décembre

Campagne spécial Nouvel An L'alcool a fait 1 213 morts au volant en 2010. 3eme campagne de préve...

Faire du sport pendant les fêtes = Danger !

Faire du sport pendant les fêtes augmenterait de 100 fois le risque de mort subite. Repas de fête...

5 Décès par semaine chez les - de 15 ans

Accidents de la vie courante Un rapport de l'Institut de veille sanitaire (InVs) fait le bilan sur...