Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Corse Matin
Courrier de l'Ouest
Info Eco
L'Echo Le Régional
L'Hebdo des Savoie
La Nouvelle République des Pyrénées
Le Courrier de Fourmies
Le Courrier de l'Eure
Le Journal d'Elbeuf
Le Journal des Flandres
Le Pays Gessien
Le Pélican
Le Républicain Lorrain
Messager Le Faucigny
Sud-Ouest

La musique country et le suicide …

SOCIOLOGIE DE LA MORT

19-06-2013
On dit que la musique adoucit les moeurs mais, elle peut aussi déchirer les …coeurs . Elle pourrait alors présenter un réel risque sanitaire.
Comme le mentionne Pierre Barthélémy dans son article paru dans le Monde, il convient de relire attentivement une étude américaine parue dans « Social Forces » en 1992.
Les auteurs de l’étude soulignent que la musique influence directement et profondément les humeurs. L’effet sur l'état d'esprit peut même se démultiplier lorsque: 
  • Un genre musical est devenu la base d'une sous-culture
  • Une communauté dont les membres partagent les mêmes goûts…

 

La musique country américaine dans le collimateur
Les bases rurales du Sud ont gagnées les grandes villes de tout le pays et reste l'apanage d'une population essentiellement blanche baignée dans la nostalgie des valeurs "p'tits gars bien d'chez nous". La country, avant mythologie triste, est remplie de personnages aux problèmes de couple et d'alcool…
Steven Stack et Jim Gundlach (auteurs de l’étude) pour l'affirmer si catégoriquement, se sont appuyés sur une l’analyse de 1 400 tubes de Country Music !

  1. Résultat : 75% de ces titres abordent les thématiques de la bibine et de l'amour en pièces ou … Les deux !
  2. Extrait : «  Oh Bébé tu m’as quitté parce que je bois, alors je vais au BillyBob's boire un Whisky (souvent plusieurs) pour essayer de t’oublier mon amour… »
  3. Conclusion : Pareille musique à haute dose peut entretenir ou développer une humeur suicidaire chez les plus fragiles des auditeurs.
Tout comme des épidémiologistes,  Stack et Gundlach se sont intéressés à 49 grandes villes américaines (pour lesquelles ils disposaient des données musicales) : 
  1. La proportion des différents styles de musique diffusés par les radios locales (country, rock, classique, etc.).
  2. Ils ont pu déterminer ainsi l'exposition de la population à la musique country et recouper ces données avec celles concernant les suicides.
Résultat :
La corrélation est très nette entre le nombre de titres country et celui des suicides.
Uniquement dans la population blanche, celle qui se passionne pour ce genre musical.
Tout dépend de qui chante ?
Les auteurs ont la prudence de noter qu'une corrélation n'indique pas forcément un lien de cause à effet, la musique country ne conduit pas de manière automatique au décès par suicide. Par ailleurs, nous connaissons tous de joyeux Cowboys.

Source : article Pierre Barthélémy / lemonde.fr

Thematiques

← Article précédent
Article suivant →