Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Alpes et Midi
Courrier de l'Ouest
Havre Libre
L'Aisne Nouvelle
L'Impartial
L'Indépendant du Pas-de-Calais
L'Union/L'Ardennais
La Dépêche du Bassin
La Gazette du Val d'Oise
La République de Seine-et-Marne
Le Bulletin de l'Arrondissement de Rouen
Le Pélican
Le Sisteron Journal
Les Dernières Nouvelles d'Alsace
Vaucluse Matin

La première cause de mortalité en France.

MEDIAS

05-02-2013
La Journée mondiale contre le cancer se mobilise contre les idées fausses qui circulent autour de la maladie. C’est l’occasion de :
  1. Réfléchir aux réelles conséquences du cancer
  2. Améliorer la prévention à l’échelle mondiale ainsi que les efforts concernant les traitements.

Le cancer, un problème qui ne concerne que les pays développés : FAUX

  1. Le cancer est prédominant dans les pays riches toutefois les populations des pays les plus pauvres ont aussi une durée de vie moins longue lorsqu’ils sont atteints de cette maladie.
  2. Les avancées médicales ont permis aux malades dans les pays à hauts revenus de vivre plus longtemps, mais les malades des pays à faibles revenus continuent de décèder jeune.
  3. Le cancer est à l’origine de plus de décès dans le monde que : le Sida, la tuberculose et le paludisme.

Pas forcément mortel : VRAI
De nombreux cancers peuvent aujourd'hui être guéris. La prévention, le dépistage précoce et le traitement se sont traduits par de meilleurs résultats pour les patients.
Les cancers dépistés au stade initial entraînent moins souvent la mort.
Les dépistages précoces du cancer du sein et du col de l’utérus ont permis, dans certains pays de réduire de 30% le taux de mortalité. les vaccins (contre le papillomavirus) peuvent éviter jusqu’à 70% des cas de cancer de l’utérus.

Inscrit dans notre destin : VRAI et FAUX .
Certains facteurs génétiques entrent en compte.Il existe aussi des facteurs aggravants, liés par exemple au mode de vie.
Environ 35% des cancers principaux pourraient être évités par :

  • Un meilleur régime alimentaire
  • Une activité physique plus importante
  • Une masse graisseuse plus faible.

Les facteurs infectieux comptent aussi énormément dans le développement de cancers dans les pays pauvres. Sur près de 13 millions de nouveaux cas de cancer chaque année dans le monde :

  1. 2 millions seraient causés par des maladies infectieuses (et donc évitables).

Nous ne sommes pas tous égaux face aux risques de mourir d'un cancer. Les inégalités sociales se sont creusées ces dernières années, par exemple :
Une personne non-diplômée a ainsi 2,5 fois plus de probabilité de mourir d'un cancer qu'une personne diplômée.

  • Parmi les nouveaux patients ayant eu un diagnostic de cancer (en 2005), au moins 123.000 d’entre eux guériront de leur cancer.
  • Il y a de plus en plus de cancers diagnostiqués, mais le taux de mortalité diminue sur ces dix dernières années.
Source : Atlantico.fr et bfm tv

Thematiques

← Article précédent
Article suivant →