Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
L'Agriculteur de l'Aisne
L'Echo Charitois
L'Indépendant du Pas-de-Calais
La Dépêche du Pays de Bray
La Dordogne Libre
La République de Seine-et-Marne
Le Courrier Cauchois
Le Journal du Médoc
Le Littoral de la Charente-Maritime
Le Patriote Cote d'Azur
Le Penthièvre
Le Républicain d'Uzès et du Gard
Les Annonces des Hautes Vosges
Nice Matin
Nord Eclair

Laitages entiers = mortalité plus élevée après un cancer du sein

MEDECINE SANTE

19-03-2013
Peut-on manger des laitages après un cancer du sein ?
Prudence …
Des femmes ont répondu à un questionnaire alimentaire après le diagnostic et 5 à 6 ans plus tard (Elles ont été suivies pour une durée médiane de 11,8 ans):
  • Au total, 349 femmes ont connu une récidive
  • 372 sont décédées au cours du suivi
  • 189 décès liés au cancer du sein
  1. Les chercheurs n’ont pas trouvé d’association entre la consommation de produits laitiers écrémés et la récidive ou la survie.
  2. Les femmes qui consommaient une demi-portion à moins d’une portion par jour avaient un risque plus élevé de 20% de mortalité par cancer du sein.
  3. Ce risque est augmenté de près de 49% lorsque les femmes consommaient au moins une portion par jour.
La consommation de laitages entiers est aussi associée au risque de récidive mais cette association n’est pas significative au plan statistique. Il s’agit d’une étude d’observation, donc à interpréter avec précaution dans l’attente de confirmations.
Les chercheurs ont eu l’idée de ce travail après que plusieurs enquêtes ont rapporté que le lait entier moderne renferme des quantités importantes d’hormones femelles (facteur de risque de certains cancers mammaires).
Le lait contient ces hormones parce que les vaches sont aujourd’hui traites pendant une partie importante de la période de gestation.

Source : lanutrition.fr

Thematiques

← Article précédent
Article suivant →