Carnet

L'avis de décès d'un homme par son fils

HOMMAGES : Textes - Poèmes - Lettres ouvertes

25-09-2013

Ecrit de manière originale et émouvante, c'est avis fait le tour du monde, on dit qu'il est devenu viral...

  • « Freddie aimait la cuisine frite du sud arrosée de sirop de canne, pêcher dans le lac Santee Cooper, les gâteaux de Lilltle Debbie, les belles femmes. Et pas nécessairement dans cet ordre».

L’avis de décès de William McCullough par son fils Mark, paru dans le quotidien US Savannah Morning News, connaît une destinée extraordinaire. L'homme vivait à Bloomingdale, près de Savannah, dans le sud-est des Etats-Unis.
Depuis le début de la semaine, cet avis de décès a totalisé plus de 150.000 vues en 2 jours et fait l’objet de plusieurs articles. Une nécrologie originale pour ce type de texte formaté, où sont souvent énumérés :

  1. des noms d’écoles
  2. des diplômes
  3. la lutte contre la maladie.
 Tout ce que ne voulait pas son fils Mark :

« Je voulais écrire un avis de décès qui lui ressemble », explique-t-il
L’aîné de cette fratrie de six enfants laisse volontairement de côté l’âge de son père, s’il était malade ou non. Et préfère écrire:
  • « Fred détestait les légumes et les hypocrites. Pas nécessairement dans cet ordre. Il était bon pour faire pousser des arbres fruitiers, faire griller du poulet et du porc, (…) tirer avec son Colt 45 sur des bouteilles de Coca. Il adorait les femmes. (…) Freddie a été tué quand il s’est rué dans un orphelinat en flammes pour sauver un groupe d’adorables orphelins. Ou peut-être pas. Nous savons tous combien il aimait raconter des histoires. »

 

 

Thematiques

← Article précédent
Article suivant →