Carnet

Le Cimetière Virtuel

LA TECHNOLOGIE & LA MORT

03-04-2014
La sépulture représente la dernière demeure du défunt, c’est à la fois un lieu symbolique mais surtout le lien qui nous unis, nous les vivants avec l’être chère que nous avons perdu. C’est un lieu de mémoire et de recueillement. La possibilité de se recueillir sur la sépulture reste parfois irréalisable, soit pour des raisons financières, par manque de temps, la distance, ou que les cendres ont été dispersées…
 
La solution a été proposée par des entreprises ainsi que des sites qui fleurissent sur internet permettant de créer des tombes virtuelles. Ces sites, qu’ils soient gratuits ou payants proposent divers services, comme écrire des pensées, choisir un thème pour une page personnalisée, déposer des fleurs virtuelles, mettre des photos et vidéos, raconter les plus beaux évènements de la vie du défunt, allumer des bougies…, c’est ainsi que les proches et amis peuvent se retrouver autour de la mémoire du défunt, grâce à un partage de souvenirs familiaux et amicaux.
 
Cette constatation a été faîte par Jacques Mechelany pour le journal Le Monde, créateur d’un des plus grands sites mondiaux de cimetière virtuel : « Aujourd’hui, il y a une véritable demande de préservation de la mémoire digitale, surtout chez les gens de plus de 40 ans avec des enfants. Notre pari est que d’ici 20 ans, tout le monde possèdera une tombe virtuelle ».
 
Mais la question de sécurité reste sans réponse sur ce genre de site, ainsi que l’entretien de cette tombe virtuelle. Certain site propose jusqu’à 37 Euro par an pour l’entretien et la sécurité des informations, ainsi protégée la mémoire du défunt contre une profanation virtuelle, et que cette mémoire ne soit pas dénaturée.

Thematiques

← Article précédent
Article suivant →