Carnet

La conscience de la mort et le goût de la vie

04/04/2013

La confrontation de près à l'expérience de la mort pousse de nombreuses personnes à changer de comportement.


Memento mori :  « souviens-toi que tu dois mourir »


La suggestion des penseurs romains nous invite à penser régulièrement à notre mort et grâce aux dernières recherches en psychologie sociale, son efficacité sur notre mieux-être et la construction de notre vie.
Longtemps, les chercheurs tentaient de comprendre comment nous canalisions notre angoisse existentielle. C'est notamment la théorie de la gestion de la peur …qui faisait référence. La terreur de la mort nous poussait inconsciemment à nous accrocher à des croyances culturelles, menant ainsi indirectement à plus de violence entre les groupes humains.


Les effets bénéfiques de la conscience de la mort.

 

  • Elle renforce la santé en encourageant à pratiquer plus d'exercice physique, à réduire sa consommation d’alcool, de tabac ou par exemple, la surexposition non protégée au soleil...
  • La tendance à faire des choix positifs peut s'en trouver augmentée.
  1. Il a été observé que le taux de divorces avait sensiblement baissé dans les comtés environnants après l'attentat d'Oklahoma City...
  2. Ainsi, après le 11 septembre, il a été observé que de nombreuses personnes manifestaient davantage de gratitude, d'espoir, de gentillesse...

Des chercheurs ont observé des personnes qui :

  1. Soit passaient par un cimetière
  2. Soit à un pâté de maisons de là, hors de la vue du cimetière.

Vus comme des personnes inconnues, des acteurs à chaque emplacement à proximité des participants, ont abordé avec ceux-ci des sujets concernant :
Soit la valeur d’aider les autres ou sur un sujet lambda et puis quelques instants plus tard, un autre acteur laissait tomber son ordinateur portable.
Les chercheurs ont ensuite évalué, dans chaque condition, combien de personnes ont aidé ces inconnues.
Le nombre de participants qui ont aidé le deuxième acteur complice avec son portable était au cimetière de 40 % supérieur à celui concernant les cobayes involontaires se trouvant à un pâté de maisons du cimetière.
D’autres expériences sur le terrain et des expériences en laboratoire, étroitement contrôlées, ont présenté des constatations similaires, montrant que la prise de conscience de la mort peut motiver :
L’augmentation des expressions de tolérance, de l’égalitarisme, de compassion, d’empathie …
Quand des événements intensifient la conscience de la mort chez quelqu'un, la réaction positive de ce dernier est de réaffirmer que la vie a des aspects positifs.
Cette conscience peut même agir à notre insu.

 

Source: d'après article Figaro.fr

 

Le nombre de décès dans le monde

La mortalité mondiale est inférieure à la natalité mondiale, le solde explique la croissance démogra...

Le XXe siècle, celui des idéologies meurtrières

De quoi mouraient nos aînés au XXe siècle? Les maladies non-transmissiblesLe diabète, les maladies...

Vivre la fin de vie chez soi …

81% des Français veulent mourir à la maison. L'étude par de l'Observatoire national de la fin de...

Etre pessimiste aurait un impact positif sur la longévité

Broyer du noir permettrait d’augmenter son espérance de vie selon une étude allemande. Les personnes...