Carnet

Le " Père Lachaise rouennais "

HOMMAGES : Textes - Poèmes - Lettres ouvertes

02-10-2013

Il conviendrait de se promener là-bas, plan à la main, et repérer les tombes des grands hommes et les incroyables monuments que certains se sont fait construire pour qu’on ne les oublie pas. Au détour des allées, on trouvera cependant les noms de Gustave Flaubert, ou de Marcel Duchamp.
La création du cimetière de Rouen correspondait au désir nouveau de la bourgeoisie de disposer d'un cimetière ou elle puisse obtenir des concessions perpétuelles pour y faire construire des monuments funéraires en rapport avec sa nouvelle fortune.Il conviendrait de se promener là-bas, plan à la main, et repérer les tombes des grands hommes et les incroyables monuments que certains se sont fait construire pour qu’on ne les oublie pas. Au détour des allées, on trouvera cependant les noms de Gustave Flaubert, ou de Marcel Duchamp.

Le temps fait son œuvre…Ouverts en 1824, les 10 hectares du Cimetière monumental, avec vue époustouflante sur la ville abritent des centaines de stèles et monuments funéraires. Certains sont dans un état pitoyable :

  1. Tombes instables, vitraux brisés,
  2. Pierres manquantes...
Tableau romantique, certes, mais que vont devenir ces tombes de notables dont la concession est perpétuelle, ces fragments d’histoire ?
Plus de 200 Tombes à restaurer 

Le Maire-adjoint en charge du patrimoine est Guy Pessiot, il précise qu’aucun travail ne peut être entrepris sans l’aval de la famille mais il rassure en stipulant qu’aucune tombe ne sera détruite. Cependant il est parfois difficile de retrouver les descendants d’une personne décédée il y a plus d’un siècle.

Thematiques

← Article précédent
Article suivant →