Carnet

Le taux du livret A baisse … prenez un compte épargne immortalité !

QUETE DE L’IMMORTALITE

23-10-2013
Commençons par la citation de Jean Rostand, biologiste : "Nous ne savons pas si l'homme est une fleur ou une chaise", un chaise bien entretenue est potentiellement éternelle tandis qu'une fleur programme sa propre destruction.
Tirer bénéfice de l’immortalité
L'immortalité de l'âme appartient aux religions, alors les scientifiques se sont emparés de l'immortalité du corps.
Du concret …
Nous avions parlé dans avis-de-décès de la société française Cellectis qui propose une offre d'immortalité « grand public » en sauvegardant leur patrimoine génétique pour la somme de 44 000 €. Grâce à la reprogrammation cellulaire un fragment de votre peau peut être transformé en cellules souches embryonnaires.
Et l’Avenir ?
Notre future scientifique nous apprendra si ces cellules pourront réparer les organes malades. L'auto-conservation sans utilisation thérapeutique immédiate est interdite en France.  
De nombreuses sociétés font payer le rêve d'immortalité que suscite la thérapie cellulaire régénératrice dans d’autres pays alors même que les essais cliniques n'ont pas débuté…
  1. En Grande-Bretagne : Des joueurs de football conservent des cellules souches de leurs nouveaux-nés en vue de réparer leurs problèmes de ligaments.
  2. En Italie : Une entreprise propose à des grands-parents un cadeau de naissance original :  la conservation de sang du cordon ombilical.
Cellectis est une des sociétés de biotechnologie les plus innovantes dans le domaine de la biologie, de la thérapeutique mais aussi de l’agriculture. Ses partenariats avec les plus grands laboratoires et instituts témoignent de sa respectabilité scientifique raison pour laquelle sa dernière initiative de banque privée n'en est que plus critiquée. Le débat est ouvert mais l’objectif semble être clairement lié au profit, logique, car Cellectis est côté en bourse depuis 6 ans. Le PDG André Choulika promet pourtant que stocker un morceau de soi c'est l'avenir.
« Vendre une crème miracle ne nuit à personne, vendre l'immortalité individuelle nuit à la collectivité » selon la Psychanalyste Caroline Eliacheff.
Restons dans les citations "L'homme n'a qu'un mal réel : la crainte de la mort. Délivrez-le de cette crainte et vous le rendrez libre". Chateaubriand ne pensait pas que cette liberté aurait un jour un prix...

Source : d’après huffingtonpost.fr/caroline-eliacheff

Thematiques

← Article précédent
Article suivant →