Carnet

Les cendres d’un défunt contenues dans un sex-toy

PSYCHOLOGIE DE LA MORT

11-08-2015

Le designer néerlandais Mark Sturkenboom vient de créer un sex toy qui comprend une mini-urne pour contenir les cendres d’un proche défunt. L'urne en forme d'érotisme fait partie des «21 grammes», une boîte aux mémoires conçue par Sturkenboom pour aider les personnes en deuil à sentir la présence de leurs proches.

Le titre fait référence au poids présumé de l'âme humaine basée sur une étude qui est maintenant discréditée par le Dr Douglas MacDougall, une étude au début du 20ème siècle médecin qui pesait les patients avant et après la mort pour voir s’il y avait un changement de poids, selon Snopes.com.

Outre le sex toy funéraire, les boîtes aux souvenirs de Sturkenboom sont livrées avec un diffuseur de parfum qui peut contenir la fragrance du défunt, et un amplificateur pour iPhone afin que les personnes en deuil puissent passer des chansons en mémoire du proche décédé, a rapporté Dezeen.com.

La boîte, livrée avec une clé en laiton qui peut être porté comme un pendentif, peut également détenir d'autres souvenirs liés à la personne qui s’en est allée. D’après Sturkenboom, une voisine âgée lui aurait inspiré pour créer la boîte aux souvenirs. «Je viens parfois aider une vieille dame avec ses courses, qui détient une urne qui se trouve près de la fenêtre avec les cendres de son mari. Elle parle toujours de lui avec tant d'amour, mais l’urne le contenant ne le reflète pas du tout, » a-t-il dit.

« Durant cette même période, j’ai lu un article sur les veuves, les tabous, le sexe et l'intimité et puis je me suis dit pourquoi ne pas combiner ces thèmes et de faire un objet qui parle d'amour et de disparition et d'intimité? ». Sturkenboom n'a pas encore officiellement commercialisé les boîtes, le prix n’étant pas encore déterminé, a-t-il indiqué à The Huffington Post, en ajoutant espérer aussi que les gens se concentrent sur le raisonnement derrière le concept et non l'aspect sexuel, les termes « sex-toy » ou « godemiché » ne sont qu'une métaphore.

Source: www.huffingtonpost.com

                                     

Thematiques

← Article précédent
Article suivant →