Carnet

Les conditions de partage dans une concession funéraire

08/10/2013

La dernière demeure, formule évocatrice du moment le plus redouté de la vie humaine, n’intéresse la plupart des hommes que lorsqu’ils s’y trouvent confrontés. Pourtant de cette réalité peut surgir la questio : Une personne étrangère à la famille peut-elle être inhumée dans une concession familiale ?

Le concessionnaire peut faire connaître son choix :

  1. Soit au moment d’un décès, en acceptant l’inhumation de la personne décédée dans sa sépulture.
  2. Soit de façon anticipée, en indiquant à l’avance au maire les personnes qui pourront y être inhumées. Selon qu’une ou plusieurs personnes ont été désignées comme bénéficiaires de la sépulture, on parlera alors de concession funéraire individuelle, collective ou familiale.
  • La concession familiale - Elle a vocation à accueillir celui qui l'a achetée, son conjoint, ses ascendants (père, mère…), ses descendants, mais également frères, soeurs, beaux-frères et belles-soeurs et autres collatéraux (oncles, cousins…). Mais l'acte de concession peut exclure certains de ces membres. Une personne extérieure à la famille peut y être inhumée dès lors que des liens particuliers d'affection l'unissaient au titulaire de la concession et que celui-ci en est d'accord (ou ses héritiers s'il est décédé).
  • La concession dite collective (et non familiale) - Uniquement les personnes désignées dans l'acte de concession (qu'elles soient ou non de la famille) peuvent y être inhumées.
Les cimetières militaires américains sont tous fermés en France
Près de 100 000 soldats ont péri en Normandie. La majorité d'entre eux ont été inhumés en Normandie...
Pouvons nous décéder un dimanche ?
Afin de rebondir sur l’actualité sur les ouvertures du Dimanche, avis-de-deces.com remonte dans le t...
Écolo-Techno-Low-cost… les tendances du marché funéraire
Cérémonies en webcam, cercueils en carton, obsèques low-cost … Le secteur est « porteur » avec ses...
A quand un défilé de collections funéraires ?...
Pourquoi lacer les chaussures d’un mort alors qu’il ne se relèvera plus jamais ? Habits pour la tom...