Carnet

Les décès par morsures de chien

04/06/2014

Les résultats présentés confirment l’approche multidimensionnelle de la prévention des morsures de chien recommandée par la quasi-totalité des études antérieures, ainsi que par des organisations telles que les Centers for Disease Control and Prevention et l’American Veterinary Medical Association.


Les différents facteurs de morsures de chien

Basée sur les analyses sur une période de dix ans, les chercheurs ont identifié les facteurs suivants:

    • aucune personne valide étant présent à intervenir ( 87,1% ) ;
    • la victime n'ayant aucun rapport familier avec le chien ( 85,2% ) ;
    • le propriétaire de chien a castré son chien ( 84,4 % );
    • la capacité de la victime à gérer son interaction avec le chien ( 77,4 % ) ;
    • le propriétaire considérant son chien comme chien résident, plutôt que comme animal de compagnie ( 76,2 % ) ;
    • mauvaise gestion du chien ( 37,5 % );
    • l'abus du propriétaire ou de la négligence du chien ( 21,1% ) .
La race n’étant pas un des facteurs identifiés.

 

Les décès liés aux morsures de chien sont rares

Les méthodes utilisées dans cette étude peuvent conduire à une meilleure prévention. Après avoir identifié avec certitude les facteurs potentiellement évitables,  les auteurs recommandent leur méthode de codage comme un moyen d'améliorer la quantité et la qualité des informations recueillies dans l'enquête.


Cette nouvelle étude et sa méthodologie complète offrent une excellente occasion pour les décideurs politiques, les médecins, les journalistes, toute personne concernée par la prévention des morsures de chien, à développer une compréhension de la nature multifactorielle des incidents graves et mortels.

Les cas de décès sont extrêmement rares, le total annuel de ces accidents mortels est constant. La responsabilisation des propriétaires d’animaux de compagnie est la principale clé de la prévention. Ces propriétaires ont une responsabilité sans équivoque pour l’humanisation des soins, y compris la castration ou la stérilisation de leurs chiens, la formation, la socialisation, une bonne alimentation et des soins médicaux. Tout cela permettant à ce qu’un animal de compagnie ne soit pas une menace. Une sensibilisation accrue de ces responsabilités peut être reflétée dans l'augmentation du pourcentage des enquêtes découlant de toute DBRF qui aboutit à des poursuites pénales des propriétaires et gardiens (compilées dans le cadre de l'enquête exhaustive de NCRC de chaque cas signalé).

 

Source:  www.nationalcaninresearchcouncil.com

L’Australie : vers la réintroduction de la peine de mort ?
Abolition de la peine de mort pour plus de 2/3 des pays du monde Qu’aucune confusion ne soit faite,...
Faut-il souscrire un contrat obsèques ?
Faut-il souscrire un contrat obsèques pour soulager ses proches lors de son décès...car l’inhumation...
La chambre funéraire dépend du lieu du décès
La chambre funéraire est un équipement créé par une entreprise de pompes funèbres ou une régie munic...
Construction maison - Assurance décès
Lorsqu'on contracte un crédit, Il existe différents types d'assurance décès : L'assurance décès c...