Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Haut Anjou
L'Angérien Libre
L'Echo du Riberacois
La Dépêche d'Auvergne
La Marseillaise
La Montagne Noire
La Tarentaise Hebdo
Le Courrier La Gazette
Le Journal du Médoc
Le Parisien
Le Pays Briard
Le Républicain Sud-Gironde
Midi Libre
Toutes les Nouvelles
Yonne Républicaine

Les préparatifs des funérailles

PRATIQUE

01-10-2014

Un enterrement peut avoir lieu à tout moment après le décès d’une personne. La plupart des funérailles sont organisées par les parents les plus proches, par exemple, un conjoint ou un partenaire civil. Toutefois, s'il n'y a pas des parents, toute personne proche de la personne peut organiser les funérailles à la place.


La personne peut avoir laissé des instructions, dans son testament ou dans une note qu’elle aurait laissée, sur le type de funérailles souhaité, ou si elle voulait être inhumé ou incinéré. Il n'y a aucune obligation légale pour les parents de suivre ces instructions. Dans certains cas, les parents peuvent décider que l’inhumation ou la crémation se fasse à l'étranger.


Les règles à ce sujet sont très complexes et l'aide d'un entrepreneur spécialiste de pompes funèbres sera nécessaire. Toutefois, l'autorisation d'un coroner est toujours recommandée avant l’envoi d’un corps à l'étranger. S’il n’y a ni parents ni amis pour organiser les funérailles, l’autorité locale peut organiser un enterrement simple. L'autorité publique qui organise les funérailles peut retirer le coût des funérailles depuis l’état laissé par la personne décédée.

 

Source: www.adviceguide.org.uk

Thematiques

← Article précédent
Article suivant →