Carnet

Lourdes : Un avis de décès qui n’a pas manqué de faire sourire les lecteurs

EXEMPLE D'AVIS DE DÉCÈS DANS LE MONDE

01-06-2017

Georges Maron s’en est allé en fin d’année 2013 avec un trait d’humour qu’il a tenu à marquer dans son faire-part de décès dans le carnet de La Dépêche et de La Nouvelle République des Pyrénées.  Drôle pour certains ou peut-être pas pour d’autres, il n’a pas raté sa sortie selon l’une de ses filles. C’est dans une maison de retraite de Lourdes, dans les Hautes-Pyrénées, que Maron a succombé à des suites de cancer et infarctus

 

LOURDES

TARBES

A la suite de son inévitable décès

Georges MARON

a le regret de vous annoncer sa mort. Il s’excuse de cette interruption momentanée de sa vie. Elle reprendra son cours normal par le souvenir que vous aurez de lui.

Les obsèques auront lieu malgré lui mais avec lui tout de même, le jeudi 2 janvier à 14 h 30, en l'église de Lourdes.

Un dernier hommage peut lui être rendu au funérarium Voldoire, 29 boulevard du Lapacca à Lourdes.

De la part de Mme Marie-Louise MARON, son épouse ; ses filles, M. et Mme Geneviève et Willy COUME, Mme Marie-Hélène PASTY et son compagnon Yves JULIEN ; sa petite-fille, M. et Mme Sandra et Johan GUIHENEUF, les familles LARROUY, PIQUER et MARON.

Ni fleurs, ni couronnes.

A la famille, à tous ses amis, ADIEU

Cet avis tient lieu de faire-part et de remerciements.

 

Le plaisantin continue sa lancée en laissant une seconde lettre à ses filles qu’elles ne doivent ouvrir qu’au décès de leur mère Marie-Louise qui vivait avec lui dans la maison de retraite.

 

Thematiques

← Article précédent
Article suivant →