Carnet

Mort subite du nourrisson, certains décès « évitables »

02/01/2019

Selon une étude britannique, le risque de mort subite du nourrisson est multiplié par 5 pour les nourrissons de moins de 3 mois qui dorment dans le lit de leurs parents. Dormir avec son nourrisson dans le même lit parce que c’est plus simple la nuit pour l’allaiter? Une fausse bonne idée… Il s’agit d’un risque tout à fait indépendant d’autres facteurs comme la présence d’une couverture ou encore le tabagisme des parents.

Le "co-dodo" ou "cosleeping"

Environ 88 % de ces morts inattendues du nourrisson n'auraient probablement pas eu lieu si les enfants avaient été couchés dans leur berceau. Cela donne un argument supplémentaire pour convaincre les jeunes mamans, ou les jeunes parents, qui veulent dormir avec leur nourrisson, soit par commodité ou pour calmer d’éventuelles angoisses. En France, près de 250 bébés sont touchés par an, 90 % des décès interviennent avant les six mois de l’enfant et les enfants âgés de 2 à 4 mois sont les plus exposés. Un problème de couchage est mentionné dans 46 % des décès. Si mettre son bébé dans son lit est facteur de risque aggravant, à l’inverse dormir dans la même pièce est un facteur protecteur. « Nous le conseillons environs jusqu'à ce que le bébé ait 6 mois », selon le Dr Inge Harrewijn, ajoutant que cela est moins profitable non seulement pour l’enfant mais également pour les parents.

Quelles en sont les causes ?

On sait que les enfants entre 2 et 4 mois sont dans une période critique du développement, cardiaque et pulmonaire. Il y a des facteurs qui rendent les nourrissons plus vulnérables comme le tabagisme des parents, une naissance prématurée, un faible poids de naissance. Nous avons aussi déterminé des facteurs déclenchants, comme le fait de le coucher sur le ventre, ou les infections pulmonaires. Le nombre d’issues fatales par mort subite est plus élevé en hiver. Des facteurs rendent l’enfant plus vulnérable, comme le tabagisme de la maman, une naissance prématurée, un faible poids de naissance, a indiqué le Dr Inge Harrewijn.

Le canapé particulièrement dangereux

Le sujet autour du sommeil des nourrissons est une question controversée : il était souvent déconseillé que les parents partagent leur lit avec le nourrisson. Actuellement, une nouvelle étude publiée dans Pediatrics rapporte que faire dormir un nourrisson sur un canapé, même le temps d’une sieste, est particulièrement risqué. Selon l'American Academy of Pediatrics (AAP), l'endroit le plus sûr pour un bébé qui dort est dans la chambre avec les parents, mais pas dans leur lit conjugal. Une étude récente de l'organisation suggère que le partage du lit est le plus grand facteur du risque de décès d'enfants liés au sommeil. 

Cependant, une autre étude, publiée dans le JAMA Pediatrics en 2013 a rapporté que les mères qui font lit à part avec leurs nourrissons ont tendance à allaiter plus longtemps. Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), la mort subite du nourrisson de moins de 1 an qui ne peut être expliquée est la principale cause de décès chez les nourrissons âgés de moins de 12 mois.

Environnement du sommeil non sécuritaire de bébé

Parce que les décès infantiles liés au sommeil sont généralement liés à l'environnement du sommeil non sécuritaire d'un enfant, les chercheurs de cette dernière étude ont analysé les données de la mortalité infantile sur les canapés de 24 pays entre 2004 à 2012 à partir de la base de données du Centre national pour l'examen et la prévention des décès d'enfants. Après avoir évalué les données, les chercheurs ont constaté que, sur 9073 décès d'enfants liés au sommeil, 12,9% ont eu lieu sur les canapés, avec 72% de ces décès se passant chez les nourrissons âgés entre 0 à 3 mois. En outre, les nourrissons trouvés morts sur les canapés étaient beaucoup plus susceptibles d'avoir des mères qui ont fumé du tabac pendant la grossesse.

D’après le résultat, les chercheurs confirment que, même s’il ne s’agit que d’une sieste, un nourrisson dormant sur un canapé est très dangereux et est lié à un risque accru de décès. En tant que tel, ils mettent en garde qu'il est important que les parents soient conscients de ces dangers et de s'informer sur les conseils de sommeil sécuritaires.

Les bébés emmaillotés à risque

L’emmaillotage des bébés dans le sommeil dans des langes exposerait les nourrissons à un risque de décès qui est le syndrome de mort subite du nourrisson. Des nouvelles recherches, portées sur quatre études, ont rapporté que le risque de syndrome de mort subite du nourrisson (MSN) semble augmenter lorsque les bébés sont langés en dormant sur le ventre ou sur le côté. L'analyse, réalisée par l'Université de Bristol, a traversé deux décennies en couvrant trois zones géographiques diverses, y compris les régions de l'Angleterre, la Tasmanie en Australie, et Chicago, Illinois.

L’auteur principal de la revue, le Dr Anna Pease de l'École de médecine sociale et communautaire, a déclaré que l'objectif de cette étude n’était pas portée sur l'emmaillotage, qui est une pratique traditionnelle appelée de nos jours « swaddling » ou « wrapping », pour envelopper les nourrissons dans des langes pour que les bébés puissent bien dormir, mais sur des études liées au syndrome de mort subite du nourrisson. Toujours selon le docteur Anna Pease, l’équipe de chercheurs a essayé de recueillir des preuves de l'existence d'une association entre l'emmaillotage dans le sommeil et le MSN.

Dans les quatre études menée par l’équipe, les résultats étaient différents les uns des autres, aucun d’entre eux n’a donné une précision sur l’emmaillotage, rendant difficile de regrouper les résultats. Il a cependant été constaté que le risque de MSN, lorsque les nourrissons se couchant sur le côté ou sur le ventre pendant le sommeil, a augmenté lorsque les nourrissons étaient emmaillotés.

Des conseils pour coucher les nourrissons

Pour réduire et éviter les innombrables issues fatales causées par la mort inattendue du nourrisson, il est important d’avoir les bons réflexes, les bons gestes à adopter selon Anne Callarec, une puéricultrice spécialiste de cette problématique. Deux journées d’information à ce sujet se sont tenues les 17 et 18 septembre derniers à l'hôpital Sud de Rennes. Auparavant, les causes digestives ont été mises en exergue contre des dysfonctionnements cérébraux de nos jours. Les garçons sont plus touchés par ce fléau que les filles.

Malgré les limitations des études, les parents sont conseillés de ne pas coucher les nourrissons sur le côté ou sur le ventre surtout lorsqu’ils sont langés. Dr Pease a déclaré avoir trouvé des preuves dans cette étude que les bébés grandissent, ils peuvent être plus susceptibles de bouger dans des positions dangereuses tout emmaillotés pendant le sommeil, notamment ceux qui commencent à rouler sur eux-mêmes vers 4 ou 6 mois. Si les parents choisissent, d’un point de vue pratique, d'emmailloter leurs bébés pour dormir, il faut toujours les placer sur le dos et ne plus le faire quand l’enfant grandit.  Dans sa gigoteuse, coucher le bébé sur un matelas ferme, et dans un lit à barreaux sans coussin. La chambre ne doit pas être surchauffée (18 °C à 20 °C) et l’air doit circuler. Il est nécessaire d’être vigilant, mais il ne faut pas se faire peur, tempère la pédiatre. C’est inutile d’aller voir son bébé toutes les 2 minutes malgré le fait que l’isoler dans une autre pièce peut être source de stress.

Sources: Nouvelobs-santé / Medicalnewstoday.com / Sciencedaily.com / Magicmaman.com

 

Emplois funéraires : de plus en plus de jeunes

Juste après la Seconde Guerre mondiale, de plus en plus de jeunes se sont intéressés aux emplois lié...

Doula de fin de vie : Aide pour faire face à la mort

Mieux parler de la mort, c’est ce que nous devons faire car c'est l'une des rares choses que nous av...

Cheveux et ongles: continuent-ils à pousser après la mort ?

C’est dans les films d’horreur et dans la littérature que cette vision « horrible » est présente. Af...

Un prêtre peut refuser de célébrer un enterrement?

Voici quelques notes importantes quant aux dispositions que prend l’Eglise concernant l'octroi de tr...