Carnet

Mortalité : 200 ans d’histoire

28/01/2013

Le New England Journal of Medicine ouvre 200 ans d’archives et a étudié les différentes causes de décès depuis deux siècles des Américains.
Première évidence,le taux de mortalité a chuté au cours du XXe siècle.Cela s'explique en partie par la baisse des maladies infectieuses :

  • La tuberculose
  • La pneumonie
  • La grippe.

La médecine a fait de grands progrès en ce qui concerne les vaccins et le dépistage. Le nombre de décès a donc baissé drastiquement en raison de la chute du nombre d’infections. Les causes de mortalité dans le pays ont donc été redéfinis.


Forte progression du cancer et des maladies cardiaques


Comme le soulignait Libération, la progression du cancer et des maladies cardiaques sont aujourd’hui avec 63% les deux principales causes de décès aux Etats-Unis.
Les 2 maladies n’étaient la cause que de 18% des morts en1900.
Les personnes mourant de ces maladies chroniques a également progressé :

  1. En 1900 : 201 morts de ces maladies sur 100.000 personnes
  2. En 2012 : 380 décès

Ceci peut être en partie expliqué par la sédentarisation des modes de vie.
Changer d’environnement et de conditions sociales peut augmenter la prédominance d’infections auparavant obscure :

  • L’infection du myocarde
  • Le cancer de la gorge  
  • La maladie de la vache folle…

Photo : Hôpital au Camp Fuston en 1918 (Kansas) pour faire face à l'épidémie de grippe espagnole (H1N1), qui fit 20 millions de morts dans le monde (après la première guerre mondiale). 

La manière dont nous parlons des maladies a également évolué. Sans en connaître l’origine, en 1812, on mourrait d’abord :

  1. De tuberculose puisque le bacille en cause n’a été identifié qu’en 1882...
  2. De diarrhées ou de pneumonie…

D’après les médecins de l’époque, on mourrait aussi :

  • De l’apparition des premières dents
  • D’infections par des vers
  • D’avoir bu de l’eau trop froide ! …

100 ans plus tard…


En 1912, les médecins se félicitaient de voir la mortalité reculer et de rencontrer régulièrement des centenaires.
La vaccination et de nouveaux traitements laissaient espérer que toutes les maladies (dites « évitables ») finiraient par être vaincues.Ils se félicitaient alors de la «vigueur de la race américaine» …

  1. Les médecins américains devaient lutter contre des cancers
  2. des complications durant la grossesse (éclampsies)
  3. des maladies cardiaques d’origine infectieuse
  4. des cas d’arthrose…

Il y avait des débats afin de savoir comment quelqu’un pouvait être blessé par un boulet de canon proche (mais qui ne n’atteignait pas la personne). Selon les médecins de l'époque un boulet de canon, même s’il n’y avait aucun contact, pouvait briser des os, rendre aveugle ou même tuer…

Source : nejm.org

Décès de la doyenne du monde et de la plus grande femme du monde

U.S.A Décès à l'âge de 116 ans de Besse Cooper, reconnue officiellement comme la doyenne de l'human...

La mort - Jacques Brel

La mort m'attend comme une vieille filleAu rendez-vous de la faucillePour mieux cueillir le temps qu...

Les morts les plus stupides de l'histoire de France

« La tortue d’Eschyle et autres morts stupides de l’Histoire » vient de paraître (éditions Les arène...

Chrysantème: Questions de mode?

La Dépêche titrait ce matin : "Chrysanthème la mode est au jaune"A l’approche de la toussaint, les f...