Carnet

Prise de conscience de l'au-delà

05/07/2012

Parler librement de la mort

 
Quand j'ai commencé à évaluer les récits dans les revues scientifiques et médicales sur les expériences de lit de mort, la littérature scientifique et professionnelle me semblait bien maigre.
 
Autour des années 60, une étude de Glaser et Strauss sur la mort était menée dans la région de San Francisco, son influence a permis des modifications législatives aux États-Unis, et l’on commençait à communiquer ouvertement sur la mort et les mourants avec des personnes malades en phase terminale. 
 
À peu près au même temps, le mouvement des soins palliatifs moderne a commencé à se développer : 
Création de l'Hospice Saint-Christophe à Londres 
 
Travail influent à la fois de :
1. Lady CicelySaunders au Royaume-Uni 
2. Elisabeth Kübler Ross aux États-Unis
 
Suite à un récit d'apparition par un parent en deuil à l'un des services de deuil de l'hôpital Saint-Joseph (Australie) il a été établi que la présence d'expériences parmi les proches du défunt n’était pas anodine.
Le Dr Barbato a entrepris une étude pilote afin d’en évaluer la classification, la fréquence et les conséquences parapsychologiques vécues par les proches jusqu’à un mois après le deuil. 
Un questionnaire a été envoyé à 100 personnes : 
• 47 ont répondu
• 49% des répondants ont indiqué des phénomènes qui pourraient être définis comme des expériences parapsychologiques. 
• 18 avaient une expérience directe de quelque chose d'inhabituel dans le premier mois de deuil
• 9 (50%) avait ressenti la présence de la personne décédée. 

11 cas d'expériences inhabituelles

 
7 cas sur les 11 ont eu des visions : 
 
1. « Maman a dit qu'elle avait beaucoup vu ses parents décédés »
2. « Il a vu une personne dans une robe blanche qui lui tendait la main »
3. « Maman a vu des parents différents dans la pièce »
 
4 autres ont déclaré que le patient était particulièrement paisible tout en regardant quelque chose ou quelqu'un.
« Son visage regardait en l'air devant elle la suite de quoi elle avait l'air heureux et content ». 
9 des répondants (82%) étaient eux-mêmes anxieux ou effrayés par ce qu'ils avaient perçu, et seulement 2 dans un état de sérénité.
 
Extrait de l’article : Afterlifeawareness
De la Sociologue Una MacConville
neartodeathexperiences.com
L’horloge de la mort
On peut ne jamais regarder directement le soleil, pas même pendant sa propre mort.    Et pourtant,...
Pourquoi s'approcher de l'expérience de la mort?
Des visions   Parlons des expériences transcendantes au delà du normal qui se produisent généralem...
Sens et mystère
J'ai assisté à la conférence de sensibilisation « Afterlife » à Virginia Beach et c'était une expéri...
Le deuil
Le deuil est à la fois un processus actif, une réaction et un sentiment déclenchés par la constatati...