Carnet

Promesses d'éternité

30/07/2012

Un rêve partagé

L’immortalité du corps ou de l’âme après le décès est un rêve partagé par toutes les cultures, toutes les religions.

L’homme a voulu répondre au mystère de la mort par un au-delà qui prolongerait la vie. A l’ère de l’homme de Neandertal, on enterrait les morts avec leurs outils, pour les aider à affronter ce grand inconnu. Pendant l’Antiquité, cette croyance en une vie éternelle s’est précisée. 

  • Les Grecs : Les dieux pouvaient jouir d’une heureuse immortalité.
    En revanche, les âmes des humains erraient à jamais au royaume d’Hadès.
  • Les Égyptiens : Ils voulaient avant tout prémunir le défunt d’une mort définitive dans l’au-delà : la momification devaient préserver l’intégrité du défunt pour toujours.

Aujourd’hui, toutes les religions promettent une vie après la mort, qu’il s’agisse d’une simple conservation de l’âme ou de la résurrection complète de l’être, corps compris.

Dans les trois grandes religions monothéistes, le monde terrestre aura une fin.


L’âme humaine vivra éternellement :

  1. Les juifs : Elle est mise en « réserve », dans un au-delà qui n’est ni un enfer, ni un paradis, mais un monde intermédiaire où tous attendent l’arrivée du Messie.
    Dieu seul présidera  à leur destinée, indépendamment de leur action sur terre.
  2. Les musulmans et les chrétiens : Ils vivent en revanche dans la perspective du « jugement dernier » : Dieu enverra les pécheurs en enfer, et les autres au paradis.
  3. Les religions polythéistes d’Asie : Le monde terrestre suit un cycle perpétuel de destruction et recréation, suivant des périodes plus ou moins longues. Les Bouddhistes et hindouistes vivent comme des êtres à l’existence éphémère et leurs réincarnations sont multiples. Pour atteindre le nirvana (état où l’espace et le temps n’ont plus lieu) ils cesseront de renaître lorsqu’ils se seront détachés du matériel.
  4. L’animisme africain : Il repose sur une éternité de fait.
    Les croyances précisent et reposent sur le début de chaque chose, la fin n’y est même pas évoquée.

Cette idée et envie d’éternité fait partie de notre patrimoine génétique. Tout être humain, en venant au monde, apporte avec lui, sous une forme plus ou moins précise, ce sentiment intime, ce désir, cette espérance…

source : psychologies.com

Vers la congélation d'êtres humains ?
Des Coréens ont élaboré une méthode permettant de conserver vivantes les cellules congelées. Louis...
Pour mieux ressusciter un scientifique décide de se suicider
Devenir immortel, une obsession Depuis des années Ken Hayworth a une seule obsession : devenir im...
Découverte d'une enzyme immortalisante
Une enzyme immortalisante a été découverte dans l’ADN d’un simple organisme de rivière pouvant maint...