Carnet

Posologie fatale ou le pouvoir de son assiette

04/09/2013

Le Docteur Suisse Paracelse* est le père de la toxicologie, également astrologue et alchimiste, il est mort en 1541. Pour évaluer les risques liés aux substances chimiques de synthèse, sa célèbre phrase :
"Tout est poison, rien n'est poison : c'est la dose qui fait le poison"
De nos jours scientifiquement caduque pourrait être remplacée par :
" Plus la dose absorbée d'un produit chimique est élevée, plus l'effet est important, ainsi que la probabilité d'un effet indésirable."
* Pour lui rendre hommage, son vrai nom est : Philippus Aureolus Theophrastus Bombastus von Hohenheim (ouf !)…

  • A petites doses = petits effets
  • A fortes doses = effets importants !

Le constat semble de bon sens mais…les chercheurs parlent de « courbes dose-réponse non monotones ».
Dans certaines périodes du développement (la période périnatale ou l'adolescence)  l'exposition à de très faibles doses de certaines substances peut produire des effets plus importants qu'à des doses plus élevées... A l'heure actuelle, l'écrasante majorité des scientifiques qui ne croient pas à ces effets sont les experts d'agences de sécurité sanitaire.

Notre poison quotidien


Le nombre de cancers, les maladies neurologiques , les troubles de la reproduction ne cessent d'augmenter depuis des décennies.

  1. Comment expliquer cette hausse ?
  2. Les produits chimiques peuvent-ils nous rendre malades ?
  3. 100 000 produits chimiques ont été commercialisés depuis 1945seulement 900 ont été évalués par le Centre international de recherche sur le cancer
  4. Comment est calculée la dose journalière admissible (c'est-à-dire le niveau de produits chimiques que l'on peut absorber sans risque) ?
  5. Ou la limite maximale de résidus qui peuvent se trouver dans un aliment ?
  6. Ces mesures sont-elles fiables ? La réglementation protège-t-elle le consommateur ?

Les agences sanitaires se fondent sur les études des fabricants et ne sont pas rendues publiques.


« Savoir c'est pouvoir »


La journaliste Marie-Monique Robin avait signé un reportage choc diffusé sur Arte sur les milliers de produits chimiques qui empoisonnent notre assiette dénonçant un système de réglementation arbitraire, approximatif et inopérant.
Par exemple : parmi les 300 additifs alimentaires actuellement autorisés en Europe,l'aspartame est présent dans plus de 6 000 aliments et plus de 600 produits... Le changement viendra des consommateurs, ils doivent s'emparer de leur assiette !. A vos fouchettes citoyens.

source : d’après courrierinternational.com

Faire le Tour de France pour vivre plus longtemps

Une étude montre que les coureurs français de la grande boucle vivent 6 ans de plus en moyenne que l...

La sortie de l’hôpital contre avis médical

« Signer sa sortie » accroît le risque de réhospitalisation et de décès Une étude canadienne chiffr...

Peut-on mourir de fatigue ?

Un jeune de 21 ans, stagiaire dans une banque d’investissement, a été retrouvé mort à Londres après...

La « lumière blanche » : explication scientifique

L'expérience de mort imminente s'expliquerait par un phénomène cérébral Décrite par les témoins d'e...