Carnet

Pourquoi la mort vient-elle dans le sommeil ?

22/11/2018

Le sommeil est le frère jumeau de la mort, c’est ce qui est dit dans la mythologie grecque antique. Il semble y avoir un lien entre le sommeil et la mort. Certaines troubles du sommeil comme le ronflement, l’apnée du sommeil ou encore l’insomnie, peuvent entraîner un risque élevé de décès dans le sommeil.

Beaucoup de personnes meurent dans la nuit

Il n’est pas surprenant que de nombreuses personnes meurent dans leur sommeil étant donné qu’en général, ils passent un tiers de leur vie à dormir. Toutefois, mourir dans la nuit si on est en bonne santé est tout à fait différent de mourir inconscient aux derniers stades d'une maladie mortelle. Malgré le fait que la cause du décès n’est pas claire, il arrive rarement que la famille demande à ce qu’une autopsie soit réalisée sauf s’il s’agit de circonstances exceptionnelles. Dans le certificat de décès, les raisons peuvent être de causes naturelles, échecs cardiorespiratoires ou même vieillesse.

Des facteurs externes en cause…

L’issue fatale peut être due à un facteur ou environnement externe. S’il y a par exemple un effondrement de bâtiment à proximité de chez soi, cela peut entraîner une mort traumatique pendant le sommeil. Dans le cas d’une ventilation défectueuse, on peut mourir dans la nuit d’une intoxication au monoxyde de carbone. Par ailleurs, les meurtres et toute forme d’homicide se produisent le plus souvent pendant la nuit. Le risque de décès peut être également causé par des médicaments traitant des troubles médicaux comme l’insomnie ou la douleur. Cela peut se produire s’il y a surdosage de médicaments ou la prise de médicaments avec de l’alcool. Les taux de morphine accélèrent le processus de la mort en ralentissant la respiration dans le cas de conditions douloureuses comme le cancer. Par ailleurs, les opioïdes et les sédatifs peuvent altérer ou même stopper la respiration.

L’échec de la fonction des organes vitaux

Dans la majeure partie des cas, quand une personne décède, il y a généralement échec de la fonction de quelques systèmes interdépendants dans le corps. On parle alors du fonctionnement du cœur et des poumons le plus souvent. L’arrêt cardiaque se produit quand une artère coronaire ou vaisseau sanguin est obstrué. Le tissu musculaire qui doit être alimenté est donc endommagé ou meurt. Si le sang ne circule pas correctement et qu’il y a blocage, les autres systèmes du corps s’affaiblissent rapidement et entraîne la mort. Les accidents vasculaires peuvent tués et peuvent survenir pendant le sommeil. Quant à l’arrêt respiratoire, les poumons complètent le fonctionnement du cœur. Ils fonctionnent comme une équipe, s’il y a disfonctionnement de l’un d’eux, l’autre est susceptible de suivre immédiatement. La mort peut survenir quand un seuil critique est atteint s’il y a maladie pulmonaire. Cette dernière est souvent chronique et se développe plus lentement.

Source: Verywellhealth.com

Isolement social : Risque de décès élevé
D’après une étude menée par l’American Cancer Society publiée dans l’American Journal of Epidemiolog...
Difficile de parler de la mort aux patients mais il le faut !
Le traitement des patients doit être amélioré par les médecins à mesure que la fin de vie des patien...
Huit accidents considérés comme étant insolites
Le Centers for Disease Control tient des registres exhaustifs détaillant la façon dont les Américain...
Bien mourir, une obsession de notre époque
L'un des principaux souhaits de notre temps est de transformer tout ce que nous touchons en un refle...