Carnet

Repose en paix

18/10/2011

Les gens ont tendance à souvent imaginer que les célébrités meurent en trio

Cependant ce n’était pas le cas pour le mois de Juin dernier. Il doit probablement y avoir quelque chose dans l'air ou tout simplement que les planètes doivent être dans un mauvais alignement au cours de ce mois de Juin. Puisque, en l'espace de quelques semaines, nous voyons partir plusieurs célébrités. Ed McMahon, Farrah Fawcett, Michael Jackson, Billy Mays. Sans oublier la mort de David Carradine au début de ce même mois. Espérons que cette tendance ne continuerait pas éternellement. 

Certains de ces décès étaient, bien évidemment, plus attendus. Comme d’un côté, celui de Ed McMahon et Karl Malden qui étaient atteintes par la vieillesse, et de l’autre côté de Farrah Fawcett qui luttait contre le cancer. Ce ne fut toutefois pas le cas pour d’autres. Leur mort fut soudaine, accidentelle voire inattendue. Citons le cas de Michael Jackson et Billy Mays puisqu’ils n’avaient malheureusement que 50 ans. J’ai trouvé que leurs photos sur les sites commémoratifs ont été très appréciables et à certains égards, ils procurent une guérison visuelle. 

Notons par la même occasion que ces photos ont aidé à mettre tous ces décès en perspective. Ainsi, ces images nous transportent dans un sentiment personnel. Et nous nous surprenons à imaginer ou à penser aux œuvres de ces célébrités tout en imaginant les fruits de leur dure bataille terrestre.

 

Auteur : Kirsti A.

La technologie au service du deuil

Les tombes virtuelles Depuis toujours, l’homme a du mal à faire face à la mort. C’est la raison d’ê...

Immortalité virtuelle: disponible actuellement sur virtualeternity.com

Un nouveau service appelé Eternity virtuel  a été lancé. Il promet de créer un «intelligent »  avata...

Twitter adopte une politique pour les utilisateurs décédés

Twitter a récemment annoncé sa politique de la gestion des comptes d'utilisateurs décédés. Avant d'e...

Codes QR, micropuces dans les cimetières

Souhaitez-vous avoir un code QR sur votre pierre tombale ?   Telle est la question d'Adel McAlear...