Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
L'Echo de l'Armor et de l'Argoat
L'Impartial
L'Impartial de la Drome
L'Observateur du Beauvais
La Chronique Républicaine
La Provence
La Sambre La Frontière
La Voix de l'Ain
Le Démocrate Vernonnais
Le Journal de Ham
Le Journal de l'Ile de la Réunion
Le Pays d'Auge
Le Pays Malouin
Le Publicateur Libre
Ouest France + Presse Océan

Réduction de 20% du risque de décès prématuré en mangeant 3 portions de grains entiers

PRATIQUE

14-06-2016

Manger 3 portions de grains entiers réduirait le risque de décès prématuré de 20%. Le gruau, considéré comme étant fade, est un des aliments particulièrement bons pour la santé. En effet, les gens ont tendance à évincer cet aliment au petit déjeuner. Manger des flocons d'avoine avec des fruits rend non seulement le petit déjeuner de base plus acceptable, mais peut être également le secret d'une vie plus longue. Une nouvelle recherche publiée dans (AHA) la revue Circulation de l'American Heart Association suggère de manger au moins trois portions de grains entiers par jour, ce qui réduirait le risque de mort précoce.

Les aliments provenant de grains entiers, tels que le blé entier, l'avoine et le riz brun, sont considérés comme sains car ils contiennent des fibres, une substance qui peut aider à réduire le risque de maladie cardiaque et de diabète. Selon l’AHA, le système digestif maintient ce genre de nourriture plus longtemps  dans l'estomac permettant les gens d’être rassasiés sans avoir à consommer beaucoup de calories supplémentaires  et aide à la bonne digestion. Les fibres alimentaires contribuent également à améliorer le taux de cholestérol sanguin, réduire le risque d'accident vasculaire cérébral et éviter l'obésité.

Les chercheurs ont mené un examen méta-analyse de 12 études dont celles publiées jusqu'en Février 2016 ainsi que d’autres de l'Enquête nationale d'examen de santé et de nutrition (NHANES) III de 1988 à 1994 non publiées. Combinées, les études ont été portées sur plus de 786.000 personnes. Les données ont montré que pour chaque portion de 16 grammes de grains entiers, le risque de mort précoce était diminué de 7%, une baisse de 9% des décès liés aux maladies cardiovasculaires et de 5% de ceux liés au cancer. Plus il y a de grains entiers dans une portion supplémentaire, plus le risque d’issue fatale est réduit. Les chercheurs ont constaté que trois portions de grains entiers ont été associées à une réduction de 20% du risque de décès toutes causes confondues, de 25% réduit de décès d'origine cardiovasculaire, et 14% de baisse du nombre de ceux liés au cancer.

Le Dr Qi Sun, auteur principal de l'étude et professeur adjoint à la Harvard TH Chan School of Public Health , a déclaré dans un communiqué que des études antérieures ont montré le lien entre la consommation de grains entiers et le risque réduit de développer une multitude de maladies chroniques qui figure parmi les principales causes de disparition, bien que les données liant la consommation de grains entiers et la mortalité soient moins cohérentes, ajoutant que ces résultats apportent un soutien supplémentaire aux directives diététiques actuelles du gouvernement des Etats-Unis pour les Américains, suggérant une plus grande consommation de grains entiers pour faciliter la prévention de la maladie.

La consommation de grains entiers est recommandée dans le monde entier comme étant une partie essentielle d'une alimentation saine, cependant les gens n’en consomment pas assez, d’après l’étude. Une enquête réalisée en 2014 a révélé que seulement 3% des enfants et 8% des adultes ont mangé les trois portions recommandées ou plus de grains entiers chaque jour. Il ne s’agit pas là d’une première étude sur le sujet puisqu’une étude publiée l'an dernier a constaté qu'une alimentation riche en grains entiers et en fibres peut réduire le risque de décès précoce. Selon l'AHA, les grains entiers fournissent de nombreux nutriments, tels que les fibres, les vitamines B et de minéraux. Cependant, en faisant de l’excès, ces aliments peuvent entraîner des diarrhées, gaz intestinaux ou la constipation.

Source: www.medicaldaily.com

Thematiques

← Article précédent
Article suivant →