Carnet

Risque de décès prématuré lié aux styles musicaux des artistes

METIERS

21-04-2015

Une étude a montré que la durée moyenne de vie des musiciens de R’n’B est légèrement inférieure à l’espérance de vie moyenne des autres musiciens. Pour ce qui est de l’espérance de vie des musiciens de techno, métal, punk, hip hop, rap ou rock, elle semblerait être plus réduite. Les causes de décès des musiciens diffèrent souvent d’un artiste à l’autre. Elles sont liées au style musical qui peut avoir non seulement un effet bénéfique qu’un effet nocif sur l’hygiène de vie de l’artiste.


Dianna Theadora Kenny, professeur de psychologie et de musique à l'université de Sydney en Australie, a axé son étude sur les causes de décès prématurés de plusieurs artistes de différents genres de musique du 20ème siècle. Elle tire dans ses conclusions que les artistes de blues, gospel, country ou encore de jazz, c’est-à-dire les styles musicaux plutôt anciens, meurent de façon naturelle. Une des principales causes de décès prématurés serait les accidents, notamment les accidents de la route ou encore les overdoses, représentant 20% des décès chez les musiciens; les homicides 6% sur toute l’étude statistique mais représentent 50% chez les rappeurs ou les artistes de hip hop ; et 23,4% des artistes meurent d’un cancer.


Cependant, les musiciens de punk, métal ou de rock sont les plus touchés par les accidents. Ce qui donne son sens au célèbre « club des 27 », de nombreux musiciens de pop et de rock décédés à l’âge de 27 ans au cours du 20ème siècle. Parmi eux, Brian Jones des Rolling Stones décédé accidentellement chez lui dans sa piscine en 1969, Jimi Hendrix décède un an après d’une overdose de drogue et médicaments, il étouffe dans son propre vomi. Jim Morrison des Doors, lui, meurt d’une crise cardiaque (17,4% des musiciens en meurent), Kurt Cobain de Nirvana se suicide en 1994 et Amy Winehouse qui décède d’une overdose en 2011.

 

Source: www.theconversation.com

Thematiques

← Article précédent
Article suivant →