Carnet

S'engager pour la survie de l'enfant

17/09/2012

Le nombre de décès d'enfants âgés de moins de cinq ans est passé de :

  1. 12 millions en 1990 à
  2. 6,9 millions en 2011.

Dans un rapport récent pour l'enfance (UNICEF), le message, qui a été communiqué est que grâce à un plus grand engagement des gouvernements et de leurs partenaires pour la survie des enfants, la mortalité infantile continuera de baisser.


" S'engager pour la survie de l'enfant : une promesse renouvelée ". (Le rapport de 2012 de l’UNICEF)
« Il  reste cependant encore beaucoup à faire, et pas seulement au niveau des chiffres. Derrière chaque statistique se cachent des enfants, des mères et des pères désespérés.»
(Geeta Rao Gupta, Directrice générale adjointe de l'UNICEF).


La plupart des décès infantiles pourraient être évités
.


En 2011, près de deux tiers des décès d'enfants âgés de moins de cinq ans étaient dus à des maladies infectieuses :

  • La pneumonie, la diarrhée, le paludisme,
  • La méningite, le tétanos, le VIH et la rougeole

Dans les pays où le taux de mortalité des enfants de moins de 5ans était faible, peu de décès étaient causés par des maladies infectieuses.
Plus d'un tiers des décès d'enfants âgés de moins de cinq ans étaient imputables à la sous-nutrition.
Environ 40% des décès intervenaient au cours du premier mois de vie et étaient attribuables à un accouchement prématuré ou difficile.


En 20 ans, 9 Pays à faible revenu ont réussi à faire baisser le taux de mortalité des enfants âgés de moins de 5ans de 60% :

  • Le Bangladesh, Le Cambodge,
  • L'Éthiopie, Le Liberia,
  • Madagascar, Le Malawi,
  • Le Népal, Le Niger et le Rwanda

Pour améliorer la survie des enfants Ces pays ont eu recours à des méthodes simples et éprouvées :

  1. Campagnes d'immunisation systématique contre les maladies comme la rougeole et la polio
  2. Utilisation de moustiquaires traitées à l'insecticide pour prévenir le paludisme
  3. Pour améliorer la survie des nourrissons : interventions allant de la distribution de suppléments d'acide folique à la mise en œuvre de méthodes d'accouchement hygiéniques.
  4. Allaitement exclusif au sein pour lutter contre la sous-nutrition.

Selon l’OMS, le taux de mortalité infantile doit baisser de 14% par an.


(Objectifs du Millénaire pour le développement relatifs à la mortalité infantile et à la santé maternelle)
Le déclin mondial de la mortalité des enfants âgés de moins de cinq ans est actuellement d'environ 3% par an.
Source : mediaterre.org

L'espérance de vie est influencée par les différences culturelles
27 pays de l'UE concernés Une étude, qui porte sur les 27 pays de l'Union européenne, s'intéresse à...
La nostalgie, ce n'est pas bon!
Pour bien vieillir, chassons nos regrets et surtout qu'ils ne reviennent pas au galop. Les proues...
Gagnons 6 ans de vie
Ce qui fait la vie humaine belle, la prolonge. Ce n’est pas un jeu concours mais une étude sérieus...
Perte d'un être cher
La perte d’un être cher engendre bien souvent une vague d’émotions très difficiles à gérer. Etat de...